Mali-Online
Football

Aigles du Mali : Quand l’entraineur Magassouba déterre la colère des supporters maliens

Invité de RFI Afrique, du lundi 28 février 2022, le sélectionneur des Aigles du Mali, notre compatriote Mohamed Magassouba, en poste depuis 5 ans, avec un bilan mitigé, en formation à Dakar au Sénégal, a qualifié ses détracteurs supporteurs des Aigles de « voyous et des gens de mauvaise foi ».

Des propos qui n’ont pas laissé indifférent le président de l’Association des supporters des Aigles du Mali, Cheickna Demba, qui s’est senti personnellement visé.
« Ce ne sont pas des critiques objectives. Ce sont des voyous et des gens de mauvaise foi qui sont en train de nous tirer vers le bas. Dans cette édition, les équipes n’ont pas marqué assez de buts, mais certains ont pris le cas du Mali, pour en faire leur cheval de bataille », a déclaré le coach Magassouba sur RFI.

Se sentant personnellement visé par ces propos de Magassouba, la réaction du président de l’Association des supporters des Aigles du Mali, Cheickna Demba, n’a pas tardé. Il est aussi sorti de ses gongs.
« J’aurais voulu qu’il nous réponde étant ici au Mali. Nous ne l’avons pas recruté pour jouer un rôle d’expert, nous savons tous pourquoi il a été recruté. Comme il ne cesse de se vanter d’être expert à la FIFA, qu’il laisse notre équipe et parte là-bas », a répliqué Cheickna Demba.

Pour rappel, après la désillusion des Aigles du Mali, lors de la dernière CAN, au Cameroun, en janvier et février 2022, le président de l’Association des supporters des Aigles, était sorti pour demander le limogeage du sélectionneur malien, « pour incompétence », à défaut le faire assister par d’autres entraineurs.
« Cela fait 5 ans que Magassouba est à la tête de l’Equipe nationale et nous l’avons soutenu pendant tout ce temps. Mais, si vous ne réussissez pas dans une mission, il faut avoir le courage de le reconnaitre et de démissionner », avait-il déclaré.

Quelques heures après cette sortie médiatique, pour calmer les tensions, le président de la FEMAFOOT (Fédération malienne de football), Mamoutou Touré dit Bavieux, a tenu une conférence de presse pour clarifier la position de l’instance dirigeante du football malien, sur le sort du coach malien Magassouba, et rassurer les supporters des Aigles de sa disponibilité à prendre en compte leurs aspirations.

Au cours de cette rencontre avec la presse, le président de la FEMAFOOT a opté pour le maintien de Magassouba et annoncé qu’il sera assisté de trois anciens internationaux maliens (Fréderic Oumar Kanouté, Seydou Keita et Cédric Kanté) pour disputer les deux matchs Mali-Tunisie, comptant pour les barrages de la Coupe du monde, Qatar 2022.
Et de préciser : « C’est à l’issue de ces deux matchs que le sort de Mohamed Magassouba sera fixé ».
Alors, tout semblait rentrer dans l’ordre jusqu’à cette sortie de Mohamed Magassouba, alors en formation à Dakar, qui a traité ses détracteurs de « voyous » et des « gens de mauvaise foi », sur les antennes de RFI.

La preuve que le sélectionneur malien, qui ne rate aucune occasion pour se vanter de « ses résultats », à la tête de l’équipe nationale, a certainement du mal à digérer les critiques des supporters, qui lui reprochent son incompétence.
En tout cas, ce jeu de ping-pong qui renait entre ces deux hommes risque de détériorer les relations déjà délétères entre les dirigeants et les supporters. Toute chose qui n’est pas sans conséquences sur les Aigles du Mali.

Source: L’ Indicateur du Renouveau

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus