Mali-Online
Economie

Axe Mali – Qatar : Le président de la Chambre de Commerce Youssouf Bathily réussit une prouesse historique sous la coupole du premier ministre Choguel Maïga.

Ce lundi 28 mars 2022, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) sous le leadership de son président Youssouf BATHILY est arrivé à la conclusion d’un protocole accord de deux (2) ans avec la Chambre de commerce et d’industrie (CCIQ) du Qatar pour faciliter les échanges commerciaux entre les deux pays. C’était en présence des autorités Maliennes et Qataries. 

Présent à Doha, capitale du Qatar, aux côtés du premier ministre, chef du gouvernement, Dr Choguel MAÏGA, le président de la CCIM a mis à profit cette visite en terre Qatarie pour raffermir les relations entre les secteurs privés du Mali et du Qatar. Cela à travers la signature d’un accord qui va « favoriser la création et le développement de partenariats commerciaux entre nos communautés d’affaires sur une base mutuellement avantageuse », explique le président Youssouf Bathily.

En effet, cet accord permettra d’établir et de « consolider un partenariat direct entre les opérateurs économiques du Mali et ceux du Qatar à travers la réalisation de projets industriels, commerciaux et de services préalablement identifiés et viables », ajoute le président de la CCIM. Outre cela, il offrira également au monde des affaires des deux pays la possibilité de mutualiser les compétences, les informations et les outils communs, de renforcer la dynamique de mise en place de partenariats entre les entreprises. Ce partenariat va favoriser et capitaliser auprès des opérateurs économiques « les expériences et informations utiles pour un essor soutenu et durable, rechercher et identifier des mécanismes de financement durables et adaptés », précise le président Bathily. 

Le présent accord se concrétisera par l’organisation de manifestations économiques et commerciales qui sont « les échanges de délégations de part et d’autre, les foires, expositions, salons, et fora, les missions d’études et de prospection, la réalisation de projets communs et la tenue de rencontres spécialisées B2B », affirme Youssouf Bathily. 

Le premier responsable de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali s’engage à rapprocher les deux structures et à nouer des relations entre les opérateurs économiques pour l’aboutissement des « partenariats fructueux, fraternels, et gagnant-gagnant ».

Dans le mémorandum d’entente dont nous avons obtenu copie, il est indiqué que chaque partie apportera « le soutien nécessaire aux Membres participant aux foires et expositions au Qatar et au Mali ». Cela se passera aussi par des échanges d’informations qui « fournissent des orientations sur la manière d’acquérir, d’interpréter et d’analyser ces informations relatives à la législation économique et commerciale promulguée et applicable dans leur juridiction. », peut-on lire dans ledit protocole d’accord. 

Selon le besoin, les deux Chambres, peuvent organiser « des réunions alternatives pour les ressortissants des deux Parties, au Qatar et au Mali, en vue d’examiner et d’explorer les moyens nécessaires pour la mise en œuvre du présent Mémorandum d’Entente », renchérit le même document. Il fait aussi mention de la possibilité de la mise en « relations entre les structures faitières dont les entreprises privées, ainsi que les échanges de délégations commerciales, industrielles et toute autre mission d’ordre commercial, les visites d’entreprises au Qatar et au Mali ».  

Pour arriver à ces résultats, l’accord prévoit la mise en place des comités d’exécution et de suivi. Il s’agit « de constituer des équipes (groupes) de travail, à chaque fois que c’est nécessaire. Chaque Comité est en charge de l’exécution des tâches assignées dans son pays respectif, pour la réalisation des objectifs du présent Mémorandum d’Entente ».

Toutefois, le président de la CCIM a rappelé que ce partenariat va aider le Mali à exploiter ses potentialités notamment dans les domaines de l’agro-industrie ; du textile (le Mali est premier producteur du coton en Afrique), dans les mines, de l’énergie, de l’eau potable, des télécommunications, entre autres. 

Un autre souffle vient ainsi d’être donné au monde des affaires de notre pays à travers la Chambre de Commerce et d’Industrie et la primature. Le président Bathily a, au nom des opérateurs économiques maliens, tenu à remercier les plus hautes autorités de la transition pour leur soutien et accompagnement dans la concrétisation de la signature de ce mémorandum d’entente avec le Qatar. Ce qui témoigne de leur volonté de faire rayonner le secteur privé malien qui continue d’émerger malgré la situation difficile que connait notre pays.

La rédaction Mali-Online

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus