Mali-Online
Actualité nationale

Bamako renoue avec l’insécurité : une série de braquages à l’espace de quelques jours…

Contrôle de police dans le centre-ville de Bamako, Mali. AFP PHOTO/ISSOUF SANOGO

La liste des attaques à main armée s’accroît jour après jour. On serait tenté de se tenter si les microbes (ces petits malfrats de la capitale ivoirienne) n’ont pas inspiré nos bandits qui braquent les paisibles citoyens en plein jour.


Les récentes attaques à main armée des bandits dans la capitale malienne font, sans nul doute, penser aux scénari des séries hollywoodiennes, tant le mode opératoire est intrigant et audacieux. 

Une fois de plus à Bamako, en commune VI à Sogoniko, Un entrepreneur après une opération de retrait à la banque a été victime d’une agression armée. C’était aux environs de 11h à côté de la gare d’une compagnie de transport à proximité d’une agence de la BDM. La victime venait de faire son opération et a été prise en filature par les bandits à moto. Lorsqu’elle s’était un peu éloignée, selon plusieurs témoins, les malfrats arrivés à son niveau l’ont tirée à bout portant et emportèrent un sac contenant une dizaine de millions. À en croire plusieurs témoignages, les assaillants avaient minutieusement préparé leur coup. À noter que la victime a succombé à sa blessure. 

Dans la même journée, un autre cas, tout aussi similaire que le premier, s’est produit à l’ACI 2000 à Hamdallaye. À en croire les témoignages, ce fut le même mode opératoire qu’à Sogoniko. La victime s’est vu déposséder de son argent en plein jour, et ce devant des témoins qui restaient interdits ! Bien que les malfrats aient usé d’une arme à feu, la victime dans ce cas avait de la veine, elle a été transportée au CHU Gabriel Touré, sa vie a été épargnée. 

Avec cette recrudescence du banditisme, force est de reconnaître que la police a du pain sur la planche. 

Mardi, encore une fois de plus, que la redondance nous soit permise, une agence de la BDM à Yirimadjo a fait l’objet d’un braquage armé. Les assaillants ont réussi à emporter plusieurs millions. 

La courbe de l’insécurité à Bamako est on ne peut plus ascendante, il est du devoir des nouvelles autorités de sécuriser les personnes et leurs biens, auquel cas c’est leur crédibilité et réputation qui sont en jeu.

Cette lueur d’espoir née de l’arrestation de ceux qui ont braqués le jeune entrepreneur à Sogoniko doit être pérenne.

KAMANA/Mali-Online

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus