Mali-Online
Afrique

BURKINA FASO : Blaise Compaoré bientôt sur le banc des accusés pour l’assassinat du Capitaine SANKARA

La tombe de Thomas Sankara à Ouagadougou, Burkina Faso. Siegfried Forster / RFI

Depuis son assassinat en mi-octobre 1987, l’ombre du jeune capitaine charismatique a toujours plané sur le Burkina Faso et l’Afrique toute entière 34ans après sa mort. Cette fin tragique et précoce lui a valu d’être à titre posthume une figure emblématique de la lutte contre les puissances coloniales et particulièrement contre la France. 

Même si la plupart des opinions nationales et internationales mentionnaient son nom tout de go dans la disparition brutale de son frère d’arme, son ami ou encore son frère comme le défunt le qualifiait de son vivant, Blaise Comparé a passé 27ans à la tête du pays sans vraiment être inquiété pour quoi que ce soit. 

Il a falu attendre pour la famille SANKARA et les proches du capitaine 33ans et 06 mois précisément avant l’arrivée de ce fameux jour où l’ex-Président Blaise Compaoré serait enfin mis en accusation par la justice burkinabè dans l’affaire SANKARA. Et cela a été chose faite aujourd’hui. 

À titre de rappel une première plainte avait été déposée en 1997, mais elle n’a eu aucun effet jusqu’en 2015 où Blaise Comparé n’était plus à la présidence du pays. Son éjection du pouvoir par la population a coïncidé avec la déclassification des archives françaises liées au dossier par le gouvernement Macron, fait qui compliqua les choses pour lui, car les avocats de la famille de l’illustre disparu ont pu relancer le débat judiciaire. 

Après la nouvelle publiée de sa mise en accusation pour assassinat aujourd’hui 13 avril 2021, aucun commentaire n’a été observé du camp Blaise pour le moment. 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus