Mali-Online
Afrique

Burkina Faso : Des individus armés tuent une centaine de personnes

© Belga

Le nord du Burkina Faso, précisément à Solhan, a été le théâtre d’une attaque meurtrière dans la nuit de vendredi 04 à samedi 05 juin 2021. Pratiquement cent (100) personnes y ont perdu la vie. Même si aucun groupe n’a encore revendiqué l’attaque, le gouvernement quant à lui décrire ses auteurs comme des terroristes. 

Une source sécuritaire déclare à l’AFP que « des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province du Yagha. Le bilan, toujours provisoire, est d’une centaine de personnes tuées, des hommes et femmes ». Dans le déroulement des faits, l’attaque a « d’abord visé le poste » de supplétifs de l’armée, puis les maisons d’habitants, qui ont été exécutés d’après une source locale. 

Il s’agit depuis le début des violences djihadistes en 2015, de l’attaque la plus meurtrière enregistrée dans ce pays selon des sources sécuritaires et locales. 

C’est à 2h du matin que les assaillants ont d’abord visé le poste des Volontaires pour la défense de la Patrie », les VDP, des supplétifs civils de l’armée puis ils se sont pris aux maisons environnantes en exécutant les habitants, si l’on se réfère aux dires de source locale. 

« En plus du lourd bilan humain, le pire que nous ayons enregistré à ce jour, des habitations et le marché (de Solhan) ont été incendiés », a indiqué une autre source sécuritaire, craignant que « le bilan, toujours provisoire, d’une centaine de morts ne s’alourdisse ».

Face à cette situation de désolation totale, le gouvernement a décrété un deuil national de 72 heures à compter de ce jour du 5 juin à minuit jusqu’au lundi 7 juin à 23 h 59. 

« Des hommes ont été déployés pour mener des (opérations) de ratissage et sécuriser les populations qui vont procéder à l’enlèvement et à l’inhumation des victimes » a indiqué un responsable des services de sécurité. 

Malionline avec AFP

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus