Mali-Online
Economie

Campagne agricole 2021-2022: Le sac d’engrais à 11 000 F CFA, le prix du kilo de coton à 280 F CFA

Le Chef de l’Etat Bah N’DAW, a présidé, ce mardi 30 mars 2021, les travaux de la 11ème session du Conseil Supérieur de l’Agriculture (CSA)

Pour relancer la culture du coton graine en chute libre au Mali, le président de la Transition a délié les cordons de la bourse afin d’encourager les producteurs. Durant la campagne agricole 2021-2022, ils pourront se frotter les mains avec le sac de 50 kg d’engrais cédé à 11 000 F CFA et le kilo du coton graine vendu à 280 F CFA contre 250 l’an passé.

Le président de la Transition, Bah N’Daw a présidé, le mardi 30 mars 2021, les travaux de la 11e session du Conseil supérieur de l’agriculture (CSA). Cette session qui marque le lancement de la campagne agricole 2021-2022  était placée sous le thème : « Exploitons nos potentialités naturelles, garantie d’une agriculture émergente ».

Le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed, est revenu sur les difficultés rencontrées lors de la campagne agricole 2020. Il a réaffirmé que son département inscrit son action dans le cadre de la Loi d’orientation agricole, la feuille de route de la Transition malgré le contexte sanitaire marqué par la pandémie du Covid-19.

Le ministre s’est dit favorable à la réhabilitation des sols pour booster la productivité, la formation des paysans et celle des jeunes et des femmes dans le cadre de l’utilisation efficiente des pesticides. Le département misera également, pour la campagne 2021-2022, sur une hausse des productions pour le riz, le maïs, le blé, le mil, le sorgho et le fonio.

Cependant, la bonne nouvelle est venue du côté du président de la Transition. Face aux acteurs du monde rural, il n’a pas manqué de rappeler les difficultés auxquelles sont confrontés les producteurs de coton. La production cotonnière en chute de 70 % au Mali. Sur une prévision de production cotonnière de 810 000 tonnes de coton graine pour la campagne agricole 2020-2022, il a été réalisé 147 000 tonnes, soit une baisse de 70 % par rapport à cette prévision.

Le kilogramme du coton était de 250 F CFA, ce qui a poussé les producteurs à boycotter la culture du coton. « Notre pays est confronté à d’énormes défis que les autorités de la Transition contribuent à relever de manière responsable », a expliqué Bah N’Daw.

« J’instruis au département en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire de cette campagne un succès.  Il s’agira pour cela de rendre accessible à tous les producteurs et à un prix raisonnable les intrants et les équipements agricoles requis. Ainsi, je réitère ici mon engagement à doter le secteur du développement rural des ressources adéquates en lui affectant 15 % du budget national.  De maintenir les prix subventionnés des engrais à 11000 FCFA, pour le sac de 50 kilos et le prix d’achat au kilogramme du coton grain à 280 F CFA »,  a déclaré le président de la Transition.

Avec cette bonne nouvelle, les producteurs sont plus que jamais motivés pour la culture du coton.  Il s’agit donc de lier l’acte à la parole sur le terrain.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus