Mali-Online
Actualité nationale

Choguel Kokala Maiga, membre du M5-RFP : « nous ne laisserons personne perpétuer le régime de IBK sans IBK »

Dr Choguel Kokala Maïga lors du point de presse organisé par le collectif pour la libération de Soumaïla Cissé, Samedi 17 Octobre 2020.

Le comité stratégique du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), a tenu ce samedi 23 octobre 2020, sa première assemblée générale de son après la démission de l’ex président Ibrahim Boubacar Keita. Cette rencontre a été mise à profit pour parler de la transition en cours au Mali.

« Nous voici donc réunis, depuis la démission de l’ancien président de la République, pour notre 1ère Assemblée générale qui regroupe les responsables de nos principales entités faîtières. Le Comité stratégique, comme à chaque moment important de la vie de notre mouvement, souhaite vous rendre compte et surtout vous écouter. Nous devons tout d’abord vous dire toute notre fierté et vous transmettre les milliers de message de remerciement et de félicitations, pour ce que vous avez entrepris et réussi sous le regard admiratif de l’Afrique et au-delà du monde entier. Peu de gens croyaient que les mains nues, dans le respect de la loi que vous auriez obtenu le départ de l’ancien président », a déclaré d’entrée de jeu, Dr Choguel Kokala Maiga.
Dans ses propos liminaires, Choguel s’est prononcé sur le lien entre le M5-RFP et le CNSP. « Après la démission de l’ancien président, nous avons pensé et d’ailleurs nous continuons à penser que la condition sine qua non de la réussite de la Transition était une saine et loyale collaboration entre les deux acteurs du changement, entre les deux légitimités incarnées par le M5-RFP et le CNSP. Et croyez-nous chers militantes et militantes, nous n’avons été dupes de rien et rien ne nous a surpris ».
Toutefois, il a tancé le Comité National pour le Salut du Peuple qui a dû trahir selon lui, la confiance du M5-RFP qui se voulait un partenaire stratégique à la junte militaire. Laquelle « dans le seul but de marginaliser le M5-RFP et d’accaparer tout le pouvoir pour ne pas avoir en face une véritable légitimité qui ne serait ni otage ni impuissant », a-t-il laissé entendre. A en entendre Choguel, les organes de la transition sont en train d’être mis en place en violation des engagements pris. Aussi, il a fait croire que les conclusions des concertations sur la Transition ont été falsifiées. « Le Président et le Premier de Transition ont été choisis par malice et fraude. Les textes régissant la Transition n’ont respecté aucune règle » a-t-il martelé.
Pour Choguel Kokala Maiga, « ce qui ne pouvait manquer d’arriver arriva et se constatera tous les jours un peu plus : en quelques semaines l’espoir s’est transformé en défiance, la confiance en déception et la Transition s’achemine vers une inéluctable impasse ».
Dans son intervention, il a fait comprendre que le M5-RFP restera sur la position de veille citoyenne et ne laissera personne transformer son rêve d’un Mali nouveau en cauchemar. « Nous n’accepterons pas la restauration en cours. Nous dénoncerons et combattrons les complots de plus en plus manifestes contre notre peuple. En un mot nous ne laisserons personne perpétuer le régime d’IBK sans IBK », a-t-il conclu.

Adama Coulibaly

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus