Mali-Online
Santé

Construction de l’hôpital militaire du Mali : Le MSDS se rend sur le site à Banakoro

Crédit photo

Le ministre de la Santé et du Développement social, Mme Djeminatou Sangaré a effectué une visite sur le site du nouvel hôpital militaire du Mali. Cette visite s’inscrit dans le cadre du démarrage très prochain des travaux dudit hôpital. 

Le nouvel hôpital militaire, qui  sera bâti sur une superficie de 15 hectares est  destiné à la prise en charge des blessés au front et autres cas de maladie des membres des Forces armées militaires FAMa. Le contrat a été signé le vendredi dernier entre le gouvernement et SOPROMAC FORM INSAAT, un consortium détenu par des Maliens et des Turcs chargé de l’exécution des travaux. L’hôpital aura une capacité de  272 lits d’hospitalisation dont 14 lits de réanimations, deux salles d’urgences, 6 blocs opératoires, 48 logements d’astreinte pour les médecins, une salle de restauration, un bâtiment pour les accompagnants et un héliport pour les évacuations.

C’est accompagnée du Médecin colonel Assan Badiallo Touré, conseillère pour les questions de santé du président de la Transition que le ministre de la Santé et du Développement social, Mme Djeminatou Sangaré s’est rendue ce dimanche 11 juillet 2021 sur le site du nouvel hôpital militaire du Mali situé dans le village de Banakoro dans la commune rurale de Sanankoroba à une quinzaine de kilomètres de Bamako. Sur place la cheffe du département de la Santé et du Développement social a échangé avec les responsables de SOPROMAC FORM INSAAT, qui lui ont donnée des assurances. « Après plusieurs séances de travail au Mali ainsi qu’en Turquie. Nous sommes heureux de voir le bout du tunnel à travers le démarrage des travaux de cet hôpital et nous ferons tout ce qui est nécessaire pour donner le meilleur hôpital à ce pays qui en a tant besoin. Nous avons signé le contrat le vendredi dernier. Le premier délai d’exécution était de 20 mois, nous avons décidé de l’amener à 18 mois. Nous allons tout faire pour finir les travaux dans 14 mois. Nous ne ménagerons aucun effort physique, intellectuel, matériel, financier pour que cet hôpital soit au top », a déclaré Adama Bagayogo, l’un des responsables de l’entreprise SOPROMAC FORM INSAAT.

Selon le directeur adjoint des services de santé des armées et président de la commission chargée du projet de construction de cet hôpital, Médecin Colonel-Major Moussa Boyi Coulibaly, « le premier que nous avions date de 20 ans et ce projet n’est plus adapté aux réalités actuelles. C’est dans ce cadre que nous avons eu à le modifier  de manière à l’adapter au contexte actuel. Le Mali est en guerre, nous avons des blessés et notre armée a tout le temps dispersé ses malades, c’est dans un but de converger ces malades pour que le plus grand nombre reste au Mali et qu’on ait à évacuer le moins possible. Le bloc opératoire sera équipé de robots pour faire en sorte qu’il y ait moins de personnes dans ce bloc. Un malade n’aura pas à se déplacer d’un endroit à un autre de l’hôpital en cas de besoin d’oxygène. Il recevra l’oxygène depuis son lit d’hospitalisation ». 

Le ministre de la Santé et du Développement social, Mme Djeminatou Sangaré a exprimé sa satisfaction à l’issue des échanges avec les responsables du projet de construction du nouvel hôpital militaire. « Nous nous réjouissons des avancées réalisées. Après une vingtaine année que le projet a été élaboré, les travaux de construction de l’hôpital ultramoderne destiné à soigner les membres des Forces armées maliennes et leur famille vont  démarrer bientôt », affirme-t-elle. 

Le ministre a également félicité et encouragé l’équipe, qui selon elle, «  a travaillé de façon professionnelle. Ce qui est prévu dans cet hôpital, est quelque chose de grand dont notre pays a besoin. On sent que ce qui est couché dans les papiers, c’est un hôpital ultra moderne qui répondra aux besoins car notre Mali n’a pas d’hôpital militaire, de nos jours. Cet hôpital viendra compléter les structures et le plateau technique qui existent au Mali et, qui sont insuffisants. Après les  tournées que nous venons d’effectuer, nous avons recensé des besoins qui trouvent leurs solutions dans cet hôpital-là ».

Pour rappel la première pierre de l’hôpital militaire a été posée le 20 janvier 2021 à l’occasion de la fête de l’armée malienne par le vice-président d’alors de la Transition, Colonel Assimi Goita.

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus