Mali-Online
Afrique

COTE D’IVOIRE : L’ex-ministre de l’Éducation nationale Kandia Camara promue

Kandia Kamara © ISSAM ZEJLY - TRUTHBIRD MEDIAS pour JA

La gent féminine a le vent en poupe dans ce gouvernement Achi et il s’agit là d’une volonté personnelle du chef d’État de confier des postes de hautes responsabilités aux femmes. 

Sur 37 ministres elles sont 8, chacune ayant reçu un portefeuille ministériel bien garni d’objectifs avec de véritables défis à relever. C’est parmi ces 8 amazones que se trouve Kandia Camara, figure emblématique féminine du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Après pratiquement 10ans au ministère de l’Education nationale, elle se voit confier celui des Affaires Étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora avec rang de ministre d’État. Ce poste est capital, car il s’agit d’œuvrer au rayonnement de la Côte d’Ivoire à travers le monde. 

Même s’il y a des bruits de couloirs liés à sa nomination, elle se dit apte à faire face à ses nouvelles responsabilités tout en prenant le soin de montrer sa gratitude envers le président. Pour elle, je cite ‘’Le Président Ouattara qui a toujours fait confiance à la femme, vient encore une fois de le matérialiser et de démontrer qu’effectivement la femme a une place de choix dans son projet de société et son programme de gouvernement.’’

Il est important de souligner que c’est la toute première fois dans l’histoire de la Côte d’Ivoire qu’une femme occupe ce poste de patron de la diplomatie et sa bénéficiaire en est consciente. C’est dans ce sens qu’elle dédie cette nomination à toutes les femmes de la Côte d’Ivoire. 

Pour un ministère de ce calibre il faut disposer d’un carnet d’adresses assez riche, raison pour laquelle la ministre fraichement nommée a tenu à préciser directement au président qu’elle et son équipe comptent énormément sur son expertise et ses relations à travers le monde pour un déroulement parfait de leurs tâches. Dans ses dernières lignes lors de son communiqué elle déclare : ‘’Je prends l’engagement en mon nom personnel, mais au nom de toutes les femmes de Côte d’Ivoire d’assumer cette charge avec responsabilité. Et de tout mettre en œuvre afin que les objectifs qui vont m’être fixés par le président de la République et le Premier ministre soient atteints.’’ L’on pourra dire que le dévouement et la détermination sont au rendez-vous. 

Notons que pour les trois autres femmes anciennes ministres promues aussi le cri de guerre reste pareil, à savoir assumer avec toute leur énergie les différentes missions qui les incombent.

Source : KOACI 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus