Mali-Online
Santé

Covid-19: Le Mali choisit le Vaccin de Astra Zeneca

Dr Fanta Siby, Ministre de la Santé et du Développement social a affirmé que le choix du Mali s'est porté sur le vaccin fabriqué par la firme indienne, Astra Zeneca lors d’un point de presse à la primature, 22 janvier 2021.

En conférence de presse ce vendredi 22 janvier 2021 avec quatre trois de ses collègues du gouvernement, dans les locaux de la Primature, le ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby s’est réjoui de la baisse de la courbe de la transmission de la COVID-19 tout en donnant plus de détails sur la campagne de vaccination, qui sera fait avec le vaccin de Astra Zeneca.

Selon le ministre de la Santé et du Développement social, les mesures prises par le Gouvernement et ses partenaires sont en train de payer. « Nous sommes dans la bonne direction dans sa lutte contre la Covid-19. Mais nous devons continuer à renforcer les mesures notamment le port correct des masques, le lavage des mains, la distanciation physique, pour maintenir l’espoir de vaincre la maladie», prône-t-elle. 

Le ministre de la Santé et du Développement a rendu hommage au personnel socio sanitaire grâce auquel, dira-t-elle, « les unités d’urgence des hôpitaux deviennent de plus en plus désengorgées. A ce jour, nos hôpitaux disposent des lits de réanimation inoccupés pendant que 752 malades sont efficacement traités à domicile. Ceci voudrait dire qu’il y a moins de cas de Covid-19 graves dans nos hôpitaux. Ce qui n’était pas le cas  il y a 10 jours »

Concernant la campagne de vaccination, contre la Covid-19, qui débutera en avril prochain, Dr Fanta Siby a affirmé que le choix du Mali s’est porté sur le vaccin fabriqué par la firme indienne, Astra Zeneca. « Injectable, ce vaccin est administré en 2 doses avec un mois d’intervalle. La vaccination va d’abord concerner le personnel soignant, les personnes âgées de plus de 60 ans et les  personnes vivant avec des comorbitiés, c’est-à-dire des personnes vivant avec des maladies chroniques. L’efficacité de ce vaccin est estimée à plus de 80%. Il peut être conservé à une température de +2 à +8 », affirme-t-elle avant d’ajouter que « la population concernée est de 4 220 400. Ce qui est égal à 20% de la population malienne. L’ achat de ce vaccin est financé à 15% par GAVI et 5% par la Banque mondiale ».

Toujours de l’avis du ministre de la Santé et du Développement social, la vaccination commencera par Bamako, l’épicentre de l’épidémie dans notre pays. Après, elle continuera progressivement vers l’intérieur du pays. « Les 20% de la population concernées se répartissent comme suit : 4% de personnel de santé, 6% de personnes âgées, 10% des personnes vivant avec des comorbitiés », a-t-elle précisé. 

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus