Mali-Online
Actualité nationale

Crise scolaire : Les enseignants en grève de 5 jours pour l’application de l’article 39

Les syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 à la maison des enseignants lors d'une conférence de presse, septembre 2020. (Photo d’illustration)

Après l’échec des négociations autour de l’application de l’article 39, hier lundi 3 janvier, entre le gouvernement et les enseignants, la Synergie des syndicats d’enseignants maintient son mot d’ordre de grève de 120 heures à compter d’aujourd’hui, mardi 4 janvier 2022.

Les discussions entre les syndicats d’enseignants et le gouvernement ont été suspendues, hier lundi, pour une date non encore précisée.
Face à cet état, la Synergie des syndicats des enseignants du secondaire, fondamental et du préscolaire entame aujourd’hui une grève de 5 jours. Cette grève fait suite à plusieurs rounds de négociations entre les parties.
La rupture entre le gouvernement et les enseignants tourne autour de l’addition de 7% d’autant plus que la grille unifiée a permis une augmentation déjà de 9% chez les enseignants.

Les enseignants réclament l’application stricte de l’article 39 qui nécessite l’élaboration d’une nouvelle grille outre que la grille unifiée proposée par le gouvernement. Ce que le gouvernement refuse, mais propose plutôt d’augmenter des primes.

Les enseignants, au terme des assemblées générales, tenues récemment sur toute l’étendue du territoire, ont refusé la proposition d’amélioration des primes avant d’exiger l’application stricte et immédiate de l’article 39 de la loi N°2018-007 Du 16 Janvier 2018.

Cette grève va plonger l’école publique dans une nouvelle tourmente.

Source: L’ Indicateur du Renouveau

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus