Mali-Online
Actualité nationale

Désenclavement : Un 2ème pont à Kayes pour faciliter l’importation et l’exportation des marchandises.

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Moctar Ouane a procédé, ce samedi 27 février 2021 à l’inauguration du 2e pont de Kayes ( 500m) et de ses voies d’accès ( 17 km).

Le Premier ministre, Moctar Ouane a inauguré le samedi dernier le deuxième pont de Kayes. Entièrement financé par le budget national pour un montant de 58,15 milliards de FCFA, ce pont, qui est situé sur le corridor Bamako Dakar, va, en plus du  désenclavement de Kayes, contribuer à la croissance économique de notre pays.

Depuis la crise ivoirienne de 2002, la plus grande partie des importations et exportations du Mali passe par ce corridor Bamako-Dakar. Environs 1000 camions gros porteurs passent par jour par la ville de Kayes. Ainsi la réalisation de ce pont se justifie par la nécessité de trouver une alternative durable à l’ancien pont  de Kayes mis en circulation en 1999. En effet, de par sa conception et son ouvrage, le premier pont de Kayes ne répond plus au besoin croissant du trafic sur le corridor Bamako-Dakar par le Nord. La construction du 2ème pont de Kayes a été entièrement financée par le budget national pour un coût global de 58, 15 milliards de FCFA. Les travaux ont été réalisés par l’entreprise SOMAFREC. Ce répond à un type de structure mixte alliant l’acier et le béton, sa longueur est de 541m, il est soutenu par 15 appuis avec un éclairage public permettant d’assurer la sécurité des usagers et des riverains. Le 2ème  pont de Kayes a 7,7 km de routes d’accès bitumées. Tout en contribuant au désenclavement intérieur et extérieur et à la croissance économique de notre pays, le 2ème  pont de Kayes permettra entre autres, d’assurer le continuité du trafic sur le corridor Bamako –Dakar par le Nord ; décongestionner le trafic à l’intérieur de la ville de Kayes, de réduire le délais de parcours au niveau de la traversée de la ville de Kayes ; d’améliorer le cadre de vie des populations ; de favoriser  le développement  de la recherche te l’extraction des ressources minières de la région ; d’assurer l’assainissement urbain de la ville de Kayes. 

Selon le ministre  des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo, « Ce 2ème pont à une utilité sociale importante pour les populations de Kayes. Il permet l’approvisionnement en denrées de première nécessité de notre pays. Environs 1000 camions gros porteurs passent par jour par la ville de Kayes. La plus grande partie des importations et exportations du Mali passe par ce corridor. Il était de notre devoir de répondre à l’appel de la population de Kayes à travers la réalisation de ce pont. Un pays enclavé comme le Mali ne peut pas se développer sans infrastructures routières ». 

Il a affirmé que, conforment à la volonté du président de la Transition et du Premier ministre, « d’autres infrastructures seront réalisées pour améliorer les conditions de vie des populations à travers le désenclavement. Nous travaillons pour la reprise du train voyageur entre Bamako et Dakar ».

Le Premier ministre, Moctar Ouane a réaffirmé l’engagement du gouvernement à promouvoir les activités économiques. «Nous continuons à accorder une attention particulière à la réalisation d’infrastructures routières qui sont les leviers essentiels pour le développement économique de notre pays. Ce pont, qui est un puissant vecteur de communication et désenclavement, ouvre la ville de Kayes aux échanges économiques. Il est le fruit d’un effort national et témoigne notre volonté à construire le Mali en comptant sur nous-mêmes d’abord. Hier c’étaient les rails, unique entrée et sortie de Kayes, puis les routes, ensuite un pont, un aéroport et aujourd’hui un 2ème pont. Kayes est devenu un carrefour, du coup elle peut oublier son slogan légendaire « une entrée, une sortie ». « Kayesba Diabaté » sera un véritable hub ouvert sur le monde », ajoute-t-il avant d’engager le ministre des Transports et des Infrastructures à entreprendre les démarches pour lever toutes les entraves à la relance de l’activité ferroviaire. 

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus