Mali-Online
Politique

Détention de Ras Bath : le CDR entend monter au créneau

Une pancarte pour demander la libération de Ras Bath lors de la conférence de presse du CDR, jeudi 24 décembre 2020.

Le Collectif pour la Defense de la République, mouvement dans lequel évolue le célèbre chroniqueur Mohamed Youssouf BATHILY, plus connu sous le pseudonyme Ras Bath, avait informé le gouvernorat du district de Bamako d’une marche qu’il comptait organiser, chose qui a été refusée, conjoncture actuelle du pays exige. Le CDR revient à la charge, cette fois-ci, en adressant une demande d’autorisation de sit-in aux autorités compétentes.

À titre de rappel, Ras Bath et d’autres personnalités du pays, notamment Mahamadou Vital DIOP ; Souleymane KANSAYE ;Aguibou Macky TALL, Dr Boubou CISSE, sont visés par une information judiciaire « pour complot contre le gouvernement , association de malfaiteurs, offense à la personne du chef de l’État et complicité de ces faits » selon le procureur de la République près le tribunal de grande instance de la commune III du District de Bamako, Mamadou KASSOGUÉ. 

C’est dans ce sillage que le CDR demande une autorisation de sit-in aux autorités compétentes aux fins de « dénoncer l’interpellation arbitraire et la séquestration pour des desseins politiques de notre porte-parole, Mohamed Youssouf BATHILY, alias Ras Bath » peut-on le lire dans la lettre datée du 11 janvier 21 adressée au Gouverneur du District de Bamako. 

Cette fois-ci le Collectif pour la Défense de la République ne semble laissé aucun prétexte de refus aux autorités compétentes, parce qu’il se veut « soucieux des du respect des mesures d’urgences prises par les autorités dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 » et assure qu’il n’aura que « 49 manifestants présents devant le portail de la DGSE. Des dispositions seront aussi prises pour le respect du port des masques et l’utilisation du gel hydro alcoolique » précise toujours la lettre.

En outre, précisons que « ledit évènement se passera devant la Direction Générale de la Sécurité d’État au niveau la Base A, le jeudi 14 janvier à partir de 14heures » indique la lettre.

KAMANA/Mali-Online

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus