Mali-Online
Economie

Économie Afrique : Une conférence internationale sur la monnaie ECO, du 26 au 28 mai prochain.

Siège de la Cédéao, à Lomé au Togo. AFP PHOTO PIUS UTOMI EKPPEI

Annoncée pour le troisième trimestre de 2020, la mise en place de la monnaie ECO a connu un léger retard. Ce retard est justifié par la gestion de la crise sanitaire qui a chamboulé pratiquement tous les calendriers administratifs mondiaux. 

Avant que le projet monétaire soit une réalité sur le terrain, l’Économiste-Conférencier-Conseiller spécial du Président de la Commission UEMOA et Auteur du livre L’Urgence Africaine Kako NUBUKPO s’est interrogé à ce sujet. Ceci donnant lieu à un colloque international du FCFA à l’ECO avec pour thématique : Quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’Ouest ?

La conférence se déroulera du 26 au 28 Mai 2021 à l’université de Lomé (Togo) avec la présence d’une panoplie de personnalités africaines et internationales. Il s’agit de Lionel ZINSOU, Cristina DUARTE, Carlos LOPES, Aminata TRAORE, Caroline ROUSSY, Massimo AMATO, Pierre JACQUEMOT pour ne citer que ceux-là. 

Les états généraux se feront autour de cinq grands axes. Le premier axe portera sur léconomie politique de l’ECO, le deuxième sur le policy mix de la zone ECO, le troisième sur la convergence et l’optimalité de la zone ECO. Les deux derniers axes abordés seront respectivement sur l’ECO et les perspectives de développement de la CEDEAO et sur les regards pluridisciplinaires de ladite monnaie. L’expression regards pluridisciplinaires ici prend en compte la gestion, la finance, le droit, la science politique, l’histoire et la sociologie comme mentionné dans le document contenant le déroulé de ce rendez-vous économique. Pour Kako NUBUKPO, il est question de bâtir les contours d’une véritable émancipation monétaire en Afrique de l’Ouest. 

Rappelons que le projet monétaire ECO est destiné aux 15 pays de la CEDEAO et représente un acte considérable pour ses États membres, dans la mesure où beaucoup de choses changeront hormis la parité avec l’euro. Point faisant objet de polémique. 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus