Mali-Online
Economie

Grève des Banques : Et si le SYNABEF pensait à la souffrance des populations !

Une vue aérienne de la ville de Bamako (illustration).

Depuis une semaine les opérations bancaires sont fortement perturbées dans notre pays à cause du mot d’ordre de grève du Syndicat national des banques et établissements financiers (SYNABEF), qui ne semble pas se soucier de la souffrance des populations maliennes déjà touchées par la crise sécuritaire et la COVID-19.

Des milliers de Maliens sont privés de leur argent depuis plusieurs jours par le syndicat national des banques et établissements financiers (SYNABEF), qui a adopté une position radicale dans les négociations avec l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (APBEF), dont le souci premier reste la satisfaction de ses clients. Curieusement la souffrance qu’endurent les populations depuis plus d’une semaine semble être le cadet des soucis du SYNABEF. 

En témoigne le moment choisi pour cette grève. En effet, le SYNABEF a choisi le moment de paiement des salaires pour déclencher sa grève, privant ainsi des milliers de travailleurs maliens à faibles revenus et leurs familles des ressources financières, qui leurs permettent de vivre. Cette grève intervient également au moment où les parents d’élèves préparent la rentrée scolaire 2021-2022. 

Beaucoup d’élèves restent à ce jour sans fournitures scolaires, les salaires des parents étant bloqués au niveau des banques à cause du radicalisme adopté par les responsables du SYNABEF malgré les efforts de l’APBEF pour sortir de cette situation. Ces derniers jours, le SYNABEF est la cible de nombreuses critiques venant des populations, qui ne demandent qu’à accéder à leur argent. 

Les responsables du SYNABEF doivent penser à la souffrance des populations maliennes, qui traversent déjà une période difficile liée à de la crise sécuritaire et à la COVID-19 au risque de ternir l’image de leur syndicat.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus