Mali-Online
Economie

Grève des Banques : Une menace pour la bancarisation au Mali.

Une vue aérienne de la ville de Bamako (illustration).

Suite à un accord avec l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (APBEF), le syndicat national des banques et établissements financiers (SYNABEF) a levé son mot d’ordre de grève hier soir. Une grève qui risque de faire baisser le taux de bancarisation dans notre pays à cause de l’entêtement du SYNABEF. 

Selon une source, l’accord ayant permis la levée du mot d’ordre de grève porte sur la revalorisation de la grille des salaires de 10% en 2021 et de 2% en janvier 2023; l’integration progressive des intérimaires en fonction des possibilités d’exploitation des structures; la transposition des négociations conformément aux dispositions de l’article 59 de la convention collective des Banques, Établissements Financiers et Assurances. 

Cette grève bien que légale a privé les pauvres citoyens de leur argent faisant ainsi perdre ainsi à notre économie plusieurs millions de francs CFA. « Nous avons fait fait confiance à notre système bancaire en y déposants nos fonds, et cela de surcroît moyennant des commissions qui sont prélevés et qui servent à payer les syndicats et leur militants. On vous confie notre argent en vous payant en plus  et en retour vous le  bloquez », s’indigne un usager des banques.

Au delà de cet énorme préjudice causé aux clients et à l’économie malienne, cette grève du SYNABEF contribue davantage à la chute du taux de bancarisation au Mali, qui est le plus de l’Afrique de l’Ouest. Ce qui va entraîner une baisse substantielle des revenues des banques maliennes, qui aboutira certainement à des licenciements dans le secteur. A travers cette grève, les membres du SYNABEF ne sont-ils pas en train de scier l’arbre sur lequel, ils sont assis.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus