Mali-Online
Economie

Hausse du prix de la farine : les boulangers enfournés, coupent le pain aux Bamakois !

Photo d'illustration / ANNIE RISEMBERG BBC NEWS

Le pain, denrée prisée et indispensable dans le quotidien du malien, se fait rare depuis hier lundi 01 février à Bamako. Cette pénurie résulte de l’augmentation du prix de la farine. Les boulangers, pour éviter l’augmentation du prix du pain, ont voulu observer une suspension de livraisons aux revendeurs.

Le pain se fait rare tel un merle blanc depuis hier dans une ville qui compte plusieurs centaines de boulangeries employant plus de 5000 personnes. La flambée du prix du sac de la farine serait la brèche à l’origine de toute cette situation. Le sac passe de 19.000 CFA à 20.000 CFA en décembre dernier. Cette hausse de prix de la farine est la principale cause qui a poussé les boulangeries à suspendre la livraison du pain aux revendeurs dans le but d’aimanter l’observation des autorités et les consommateurs vers ce problème. « Il nous est impossible de travailler des conditions pareilles, on ne peut pas fournir le pain aux revendeurs à 270 FCFA, la baguette de 300 FCFA » explique un chef boulanger.

Par conséquent, le pain manque aux Bamakois ! A l’intérieur des boulangeries en ville on peut voir des étagères presque vides, dans les devantures des longues files d’attentes de consommateurs animées par des chahuts, des bourrades, tout cela pour ne pas manquer le trésor royal. 

Attention le pain déclenche des conflits, les antécédents existent !

Faut-il le rappeler, en décembre 2018, un vent violent de contestation a fini par emporter le président Omar El Béchir. Tout a commencé quand l’Etat Soudanais a réduit les subventions sur le pain entrainant une hausse du prix. Cette hausse à son tour a provoqué la colère du consommateur et le président a subi le bout de sort.  

Au regard de cette expérience survenue au Soudan, il est nécessaire de rafraîchir les mémoires par cette citation que les vieilles personnes ont l’habitude de citer « ce sont les petites braises qui font souvent les grands incendies ».

Abdoulaye Konimba KONATE  

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus