Mali-Online
Société

Humanitaire: la CMAS vole au secours des familles endeuillées

Imam Mahmoud Dicko parrain de la CMAS

La mosquée de l’Imam Mahamoud Dicko sise à Badalabougou a servi de cadre hier lundi 27 juillet à la cérémonie de remise de dons aux familles des victimes des 10 et 11 juillet dernier. Composé  d’enveloppes, de moutons, et de vivres, ce don vise non seulement à rendre hommage aux victimes, mais aussi essuyer les larmes des différentes familles en cette veille de fête de tabaski. La cérémonie a enregistré la présence de plusieurs personnalités de la CMAS, membre du M5-RFP. 

Une enveloppe de 500 000f, un bélier et deux  sacs de riz et de mil, c’est le don qu’a offert hier lundi 27 juillet, l’Imam Mahamoud Dicko  à chaque famille des victimes de la répression des 10, 11 et 12 juillet.  

Que de bénédictions de la part des bénéficiaires en l’occurrence, Mme Doudou Béréthé qui n’a pas manqué de mots pour remercier l’Imam Mahamoud Dicko et ses collaborateurs pour ce geste hautement symbolique. 

« C’est un devoir de reconnaissance, un devoir de méditation à l’endroit de ceux qui ont perdu leur vie pour une cause nationale », a expliqué Issa Kaou Djim, coordinateur général de la CMAS. Lequel ajoute qu’au-delà des gestes de solidarité à la veille de la fête, des séances de prières sont programmées  pour le repos eternel des âmes des victimes, mais aussi pour que les blessés puissent retrouver la santé le plus vite possible. Toutefois, il a demandé à ce que la lumière soit faite sur cette affaire.  « Nous allons nous battre pour la justice », a-t-il conclu. 

Pour l’Imam Mahamoud Dicko « c’est pour montrer notre solidarité. C’est tout juste un geste de solidarité. Nous ne pouvons pas faire autre chose que manifester notre soutien et notre solidarité à l’endroit des familles respectives ». Dans son intervention, il a lancé le message de paix. « Que nous fassions preuve de retenue. Nous sommes une grande nation et un grand peuple. Les épreuves peuvent passer mais nous sommes là. Qu’on fasse beaucoup attention et qu’on dépasse les épreuves », a-t-il expliqué. 

Adama Coulibaly  

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus