Mali-Online
Internationale

IATA, Vers l’obligation d’un passeport sanitaire pour les voyageurs.

Deux avions de la compagnie Air France ( photo d'illustration)

L’Association Internationale du Transport Aérien (IATA), une structure qui regroupe plus de 290 compagnies dans le monde et plus de 8O% du trafic aérien prévoit de mettre en place un passeport sanitaire. Une application qui amassera toutes les données médicales de l’usager relatives au coronavirus, un laissez passez pour voyager tranquillement.

Certifier officiellement les tests et les résultats du passager, contrôler les vaccinations… telles sont entre autres les fonctionnalités du nouveau passeport numérique initié par l’IATA. « Donner du confort aux passagers mais aussi aux compagnies et aux gouvernements des pays d’accueil, on ne transporte pas le virus, c’est donc pour cela qu’on a prévu une application qui va gérer le flux d’informations depuis le centre d’affiliation et le centre de test, juste pour passager, à la compagnie aérienne et au gouvernement qui posera des règles d’entrée. » a expliqué le directeur général de l’IATA Alexandre DE JUNIAC sur la télévision française LCI.

En principe, l’application n’impose pas la vaccination aux usagers. Cependant, ce principe n’est pas apprécié par tous. Certaines compagnies ont déjà commencé à refuser les passagers qui ne sont pas vaccinés.

Cependant, notons que certains s’opposent à cette technologie, c’est le cas de l’épidémiologiste français Pr Arnaud Fontannet « je n’y suis pas favorable, parce que d’un côté ça va être compliqué, il y aura des faux passeports sanitaires qui vont se créer de gauche à droite … ça va créer un conflit avec les précédents, car on se dira que s’il y a un passeport sanitaire pour la covid, pourquoi pas pour le VIH. Bref à titre personnel, je ne suis pas favorable. » déclare t-il sur LCI.  

A ce jour il existe un passeport sanitaire similaire en Chine, ce passeport qui est aussi numérique est scanné avec un code QR qui présentent différentes couleurs vert, jaune, rouge. Le vert est la carte blanche pour utiliser les transports en commun et entrer dans les espaces publiques.    

 Par ailleurs, des interrogations se pointent quant à l’élargissement du système. Il s’agit de connaitre si les autres secteurs hors du transport vont l’exiger…

Abdoulaye Konimba Konaté 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus