Mali-Online
Politique

L’ancien Premier ministre Moussa Mara sur l’achat de l’avion présidentiel : « Mon seul problème est que l’avion est arrivé le lendemain de ma nomination à ce poste »

Moussa Mara ex député en commune IV du district de Bamako et ancien premier ministre.

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, l’ancien Premier ministre Moussa Mara s’exprime sur dans l’affaire dite d’achat de l’avion présidentiel dans laquelle son nom est souvent cité par certains médias.

Depuis quelques jours, la réouverture par la Cour suprême des dossiers liés à l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires fait grand bruit au Mali.

En effet, dans le cadre de ces dossiers, l’ancien Premier ministre, mais ministre de la Défense au moment des faits, Soumeylou Boubeye Maiga, et l’ancienne ministre de l’Economie et des Finances, Mme Bouaré Fily Sissoko, ont été placés sous mandat de dépôt, le jeudi 26 août 2021.
Lors d’une sortie médiatique, Moussa Mara, un autre ancien Premier ministre dont le nom est cité par certaine presse dans l’achat de l’avion présidentiel, a donné des explications.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, l’ancien Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita avait révélé que l’avion présidentiel a été acheté à 18 milliards de FCFA et demi, tandis que son Premier ministre à l’époque, Moussa Mara, avait affirmé devant l’Assemblée nationale que l’avion a coûté 20 milliards de FCFA.
Selon Moussa Mara, les 18 milliards et demi de FCFA évoqués par IBK constituent le prix de l’avion et lui, il a parlé du coût de l’aéronef, qui s’élève à 20 milliards comme coût. « Le Président IBK a parlé du prix, moi j’ai parlé du coût. Il y a eu une légère différence que certains en ont fait un problème », explique-t-il.

Dans son intervention, l’ancien Premier ministre révèle qu’après l’avoir acheté à 18 milliard et demi, l’avion était basé en Californie durant trois mois. « Nous avons payé les frais de parking, nous avons immatriculé l’avion et ensuite nous l’avons transporté jusqu’à Bamako. Tous ces frais nous ont coûté un milliard et demi, alors un milliard et demi plus 18 milliards et demi ça fait les 20 milliards », a-t-il précisé.

Moussa Mara a balayé du revers de la main toute implication dans l’achat de l’avion présidentiel. « Lorsque l’avion a été acheté, je n’étais pas encore Premier ministre. Mon seul problème est que l’avion est arrivé le lendemain de ma nomination à ce poste, donc je suis tombé dedans. L’avion est arrivé en même temps que moi et voilà », souligne l’ancien Premier ministre.

Et d’ajouter « J’étais obligé en tant que Premier ministre, de donner les informations que les services m’ont donné. Je suis celui qui a le plus subi dans cette affaire. Même IBK lui-même s’est caché derrière moi au moment où j’étais sous le feu des critiques ».

En tout cas, une chose est sûre : l’affaire liée à l’acquisition de l’avion présidentiel et des équipements militaires est loin d’être close devant la justice. Les prochains jours nous permettront peut-être d’en savoir davantage.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus