Mali-Online
Politique

Les maliens de tous bords devant la bourse pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé

les mouvements pour la libération de l'honorable Soumaila Cissé ont organisé un rassemblement de solidarité et d’espoir le jeudi 2 juillet 2020

Sous le parrainage du bureau politique national de l’union pour la république et la Démocratie (URD), les mouvements pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé ont organisé un rassemblement de solidarité et d’espoir ce jeudi 2 juillet 2020. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour : réclamer le retour sain et sauf du président du parti de la poignée de main enlevé depuis le mercredi 25 mars dernier. C’était à l’esplanade de la bourse du travail, en présence de l’épouse de la victime Mme Cissé Aissata Traoré, des personnalités politiques, religieuses du pays.

Ils étaient plusieurs centaines de manifestants à répondre cet après-midi à l’appel  des mouvements se mobilisant pour la cause de l’honorable Soumaila Cissé. ‘‘ Libérez Soumaila Cissé’’ ; ‘‘ Bientôt c’est quand ? ’’, scandaient les manifestants majoritairement habillés en t-shirts et casquettes peintes à l’effigie de l’honorable Soumaila Cissé, enlevé en pleine campagne électorale.

les mouvements pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé ont organisé un rassemblement de solidarité et d’espoir le jeudi 2 juillet 2020

Cependant, plusieurs interventions ont marqué ce premier rassemblement pour la cause du président de l’URD, élu dès le premier tour des dernières élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké (Région de Tombouctou.

Pr Salikou sanogo, 1er vice-président de l’URD n’a pas manqué de mots pour remercier les initiateurs de l’événement. Aussi bien que tous ceux qui de près ou de loin  se mobilise pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé. Dans son intervention, il a interpellé le gouvernement  à redoubler d’effort pour décanter la situation dans un bref délai. Car Soumaila Cissé manque terriblement aux maliens.

A sa suite, le porte-parole du Groupe génération 88 qui regroupe des leaders africains de plusieurs bords entre 1980 et 1990, a rendu publique l’inquiétude de son regroupement en ce qui concerne  la situation de la situation de l’honorable. « Cet enlèvement engage la responsabilité du gouvernement qui doit user de tous les moyens pour que le président de l’URD puisse recouvrer sa liberté », a-t-il rétorqué, avant d’interpeller la communauté internationale pour faciliter la libération du chef de fil de l’opposition, mais aussi à aider le Mali à sortir de la crise.

Pour Moctar Ousmane Sy, le président collectif des jeunes pour la libération de l’honorable soumaila Cissé, le collectif s’impatiente par rapport l’annonce du président de la République, qui, lors d’une rencontre au CICB a déclaré que l’honorable Soumaila Cissé sera bientôt libéré.  « Notre collectif cherche une réponse à  la question  » bientôt c’est quand ? », ajoute-t-il, avant d’appeler à une synergie des actions  le retour saint et sauf du chef de fil de l’opposition.

« Aucun discours n’est de trop lorsqu’il s’agit de la vie d’un homme qui a mis sa famille, amis et camarades dans la nostalgie. Nous osons croire que les ravisseurs ne manquent pas d’humanité pour libérer Soumaila Cissé », déclare la présidente du collectif des femmes, qui estime que le président de l’URD, deuxième personnalité politique du pays ne mérite pas un tel sort.

les mouvements pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé ont organisé un rassemblement de solidarité et d’espoir le jeudi 2 juillet 2020

Selon Dr Choguel Kokala Maiga, président par intérim du FSD, aucun sacrifice n’est de trop pour la libération de l’élu de Niafunké. « Le gouvernement doit payer le prix qu’il faut pour que soumaila Cissé soit parmi nous dans quelques jours », estime-t-il. Et l’honorable Amadoun Cissé, porte-parole du groupe parlementaire VRD à l’Assemblée de poursuivre « 100 jours interminables. L’attente est insupportable ». 

Dr Choguel Kokala Maiga

Sous l’effet de l’émotion, Mme Djouldé Cissé, la sœur de soumaila Cissé a lancé un cri de cœur au président de la république. « Notre inquiétude est grandissante. Donnez-nous un signe de vie de notre frère », a-t-elle déclaré les larmes aux yeux, avant d’interroger le président IBK sur l’identité des ravisseurs Soumaila Cissé et ce qui bloque sa libération.

Mme Djouldé Cissé

« 100 jours de captivité et de détention injuste. Car personne n’a jusqu’à présent revendiqué son enlèvement. La libération de soumaila Cissé est l’affaire de tous.»

Prenant le président de la jeunesse URD Abdrahamane Diarra, a remercié le gouvernement pour l’effort consenti dans le cadre de la libération du président de l’URD. Mieux, il a invité le gouvernement et la communauté internationale à redoubler d’effort pour le retour de Soumaila Cissé. Toutefois, il s’est dit resté sur sa faim, car personne n’a jusqu’à présent revendiqué son enlèvement. D’où l’invite au peuple malien à se mobiliser davantage pour permettre à  Soumaila Cissé de recouvrer sa liberté. « Soumaila Cissé n’a rien fait de mal pour se retrouver dans cette situation », a-t-il laissé entendre.

Le président de la jeunesse URD Abdrahamane Diarra

Que des mots de remerciements de la part de Mme Cissé Aissata Traoré qui a félicité la presse nationale et internationale pour la grande mobilisation en faveur de la libération de son cher époux. Elle a invité le président et son gouvernement à multiplier les démarches pour que son mari revienne en famille.

Mme Cissé Aissata Traoré

L’éclat de la cérémonie a été rehaussé par des prestations d’artistes et a pris fin sur une Fatiha lue par le prêcheur Cheick Souffi Bilal Diallo qui évoqué l’impérieuse l’urgence et nécessité  de se mobiliser pour la cause de l’honorable Soumaila Cissé.

Adama Coulibaly

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus