Mali-Online
Santé

Lutte contre le VIH et la Tuberculose au Mali : Le Fonds mondial octroie plus de 61 milliards pour 2021-2023

Image d'illustration

Le ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby a présidé ce jeudi 15 avril 2021, la cérémonie de lancement officiel des subventions VIH, Tuberculose octroyées par le fonds mondial au Mali dont le montant est de 93 265 116 euros soit un peu plus de 61 milliards de FCFA pour la période 2021-2023 et pour le renforcement du système de santé sur la même période (2021-2023). 

C’était en présence de son collègue en charge  de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Bouaré Bintou Founè Samaké ; de la présidente du Mécanisme de coordination des subventions du fonds mondial au Mali (CCM), Awa Diarra ; et du représentant de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) au Mali, Jean Pierre Baptiste.  

Le Mali, à l’instar des autres pays, s’est engagé dans la lutte contre le VIH et le Sida depuis la déclaration des premiers cas de la pandémie. Cet engagement s’est manifesté à plusieurs niveaux et dans divers domaines. 

Sur le plan politique, l’implication directe de la présidence de la République a été d’une importance capitale dans l’atteinte des objectifs de lutte contre le VIH. 

Sur le plan sanitaire, des plans stratégiques nationaux et sectoriels ont été élaborés et mis en œuvre pour contrôler la propagation de cette maladie qui constitue toujours un véritable problème de santé publique. 

La conjugaison des efforts du ministère en charge de la Santé, des partenaires institutionnels, de la société civile et de la coopération internationale, a permis de réaliser des avancées notables dans la riposte contre l’infection par le VIH dans notre pays. Ces performances n’auraient pas été possibles sans la dynamique impulsée dans le partenariat entre le Mali et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme. En effet, le Fonds mondial a été au côté du Mali depuis 2005 en accordant des subventions substantielles à notre pays. Cet accompagnement n’a jamais fait défaut, malgré les difficultés enregistrées à un moment donné dans la gestion des subventions.

Le montant de la subvention octroyée est de 93 265 116 euros soit un peu plus de 61 milliards de FCFA pour la période 2021-2023. La particularité de la présente subvention réside autant dans l’augmentation de l’allocation de plus de 30% que dans le montant alloué au renforcement du système de santé. Le gouvernement du Mali s’est aussi engagé à investir près de 8 milliards de FCFA sur la période 2021 à 2023 comme contrepartie des subventions du Fonds Mondial dont 3,5 milliards pour la lutte contre le paludisme, 3 milliards pour la lutte contre le VIH/SIDA, 1,5 milliards de FCFA pour le renforcement du système de santé et 375 millions de FCFA  la lutte contre la tuberculose.  

Selon la présidente du Mécanisme de coordination des subventions du fonds mondial au Mali (CCM), Awa Diarra, « ces nouvelles subventions sont une réaffirmation de la solidarité internationale à l’endroit du Mali. Elles constituent une excellente opportunité pour accélérer la lutte contre ces trois maladies et renforcer le système de santé ».

Le représentant de l’OMS au Mali, Jean Pierre Baptiste, dira que le lancement de ces subventions traduit la volonté du gouvernement malien de faire du secteur de la santé un des piliers du développement du Mali. Il a salué la capacité de résilience des personnes vivant avec le VIH dans notre pays.  

Le ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby, s’est réjouie du lancement des subventions du fonds mondial en cette période marquée par la pandémie de la Covid-19. « Ces subventions visent à permettre au Mali d’obtenir des résultats programmatiques ambitieux pour le bien-être de nos populations. Elles permettront surtout à notre système de santé de développer une capacité de résilience face à d’autres défis sanitaires comme celui de la riposte à la pandémie à Covid-19 », déclare-t-elle avant d’ajouter : « il nous appartient de prendre les dispositions utiles pour une gestion efficiente et efficace des ressources pour une mise en œuvre effective des interventions. Pour ma part, je puis vous garantir que mon département ne ménagera aucun effort pour assurer une gestion rigoureuse des fonds pour l’atteinte des objectifs contractuels ».

La ministre de la Santé, Dr Fanta Siby, a profité de l’occasion pour signaler qu’en deux semaines de vaccination contre la COVID 19, le Mali est à plus de 31 452 personnes vaccinées composées prioritairement de personnels socio-sanitaires, les personnes âgées de 60 ans et plus et les personnes vivant avec une comorbidité. 

Enfin elle a remercié les partenaires techniques et financiers, particulièrement le Fonds mondial, pour leur engagement et leur mobilisation à nos côtés des autorités maliennes dans le cadre de la lutte contre le VIH/Sida et la tuberculose.

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus