Mali-Online
Politique

Maintien de la paix : Le patron des casques bleus de l’ONU se rend à Tombouctou

Depuis hier après-midi, Jean-Pierre LACROIX et Mahamat Saleh ANNADIF sont à Tombouctou, dans le cadre de la visite officielle au Mali du Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, entamée le 17 janvier dernier.©minusma

En vue de faire le point sur les récents développements politiques et sécuritaires, de discuter des progrès accomplis dans la mise en œuvre du mandat de la Mission multidimensionnelle des Nations Unies au Mali (MINUSMA), le secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, Jean Pierre Lacroix est arrivé le dimanche 17 janvier au Mali.

Depuis son arrivée dans notre pays, le patron des casques bleus de l’ONU a rencontré les autorités de la Transition, les acteurs maliens et internationaux de la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation au Mali. << Nous allons discuter des progrès et voir la manière dont nous, Nations Unies  et particulièrement la MINUSMA, pouvons accompagner à la fois la transition et aider les efforts en cours pour traiter les problèmes de sécurité et les autres problèmes qui affectent ce pays », affirme Jean Pierre Lacroix, qui se trouve à Tombouctou depuis après-midi en compagnie du représentant spécial du secrétaire général de l’ ONU, Mahamat Saleh Annadif sont à Tombouctou, 

Après s’être entretenus avec le personnel de la MINUSMA dans la région, le Secrétaire général adjoint Lacroix et le représentant spécial Annadif se sont rendus à Niafunké où ils ont été briefés par les éléments du Secteur Ouest de la Force de la MINUSMA sur la situation en général et en particulier, sur son opération Winner7. Une opération qui contribue à la protection des civils dans la région et soutient le redéploiement des Forces de défense et de sécurité maliennes dans la zone. D’autres actions allant dans ce sens leur ont été exposées, notamment la formation des éléments du bataillon de l’armée malienne reconstituée. Un travail accompli par la MINUSMA, dans un contexte sécuritaire marqué par de nombreuses attaques à l’engin explosif improvisé, dont la plus récente a eu lieu le 13 janvier dernier, coutant la vie à quatre casques bleus ivoiriens.

Avant de s’entretenir avec les autorités civiles locales, les responsables onusiens ont également eu une réunion avec les Commandants des Forces de défense et de sécurité maliennes (FAMa et Gendarmerie) de la localité au cours de laquelle ils se sont félicités de la bonne coopération qui existe sur le terrain entre les FAMa et les troupes de la MINUSMA. Une rencontre qui coïncide avec la date anniversaire de la création de l’Armée malienne. 

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus