Mali-Online
Faits divers

Mali : 08 morts et 22 blessés, bilan d’un grave accident sur l’axe Bla-San dans la région de Ségou

Région de Ségou au Mali. Photo d'illustration

La route continue d’endeuillée des familles chaque jour au Mali.  Une  triste réalité, ce nouvel  accident s’est déroulé hier mardi à Fono à 45 km de localité de Bla en direction de San. Un car de la compagnie CTAC en pleine vitesse s’est renversé. Le bilan provisoire est assez lourd,  53 victimes dont 22 blessés graves et 08 morts.

Les autorités maliennes se battent pour la réalisation des infrastructures routières sur l’ensemble du pays afin de faciliter le trafic. Mais nous constatons tous les jours des accidents sur nos axes. Ce  jour 17 novembre à  Fono,  selon la Protection civile de Ségou,  à environ 45 km de Bla sur la RN6 axe Bla- San un car de la compagnie CTAC  s’est renversé dans un ravin faisant  53 victimes faisant ainsi 22 blessés graves et 08 morts. 

Le poste de secours de Bla s’est présenté sur le lieu juste après une alerte et ayant constaté l’ampleur du sinistre  a demandé un renfort qui a été dépêché de San et Ségou avec l’appui du centre de santé de référence de Bla. Après un tri, certaines victimes ont été prises en charge par le service médical de la Protection civile afin de stabiliser les cas graves avant  leur transport dans les milieux hospitaliers. A en croire la même source,  tous les corps ont été envoyés à la morgue de San. 

Les blessés sont pris en charge à Ségou et Bla en fonction de la gravité des lésions. Les sapeurs-pompiers de la région de Ségou n’ont pas manqué de saluer la promptitude de la mairie de Bla et l’ONG Word vision qui ont déployé des grues pour faciliter les manœuvres de désincarcération des victimes.  Au total 05 ambulances et trois grues ont été engagées lors des opérations  de secours.  Les autorités du cercle de Bla et la Brigade territoriale de gendarmerie de Bla ont effectué le déplacement sur le lieu de l’accident pour constater les dégâts. 

Les causes de l’accident n’ont pas encore été situées. Sur ce même axe, on se souvient de la mort tragique du colonel Youssouf Traoré et de sa sœur ainsi que le décès de 12 personnes sur la même RN6 non loin de Marakacoungo. De façon absurde et incroyable, les accidents de la circulation routière se multiplient de plus en plus dans nos villes et en campagne. Des efforts sont faits pour réduire cette insécurité, mais apparaissent insuffisants. Approché pour le même motif, le Commandant de la Compagnie de Circulation Routière de Bamako, Commissaire Principal estime que les causes des accidents de la circulation sont nombreuses. Dans son commentaire il a indiqué que : « Il y a plusieurs facteurs qui expliquent les accidents. Il y a l’état des routes, qu’on appelle les infrastructures routières. Il y a aussi l’état des véhicules. »

Et enfin, il y a le facteur humain. C’est ce dernier facteur qui explique en grande partie la quasi-totalité des accidents de la circulation. 70 à 75% des accidents résultent du comportement de l’individu. Ce comportement peut influer sur plusieurs manières.

En somme, avant d’accuser qui que ce soit, nous devons savoir que l’homme est son principal ennemi dans la circulation routière. Aussi, nous devons inverser la tendance de l’incivisme. C’est à ce seul prix que les efforts  consentis par l’Etat pour lutter contre l’insécurité ne seront pas vains.

Hervé N’depo/Mali-Online 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus