20 C
Bamako
mercredi 28 octobre 2020
Mali-Online
Politique

Mali: La CEDEAO opte finalement pour un plan B et donnant ainsi raison à Mali-Online

De gauche à droite: les présidents Buhari (Nigeria), Gnassingbé (Togo), Issoufou (Niger), Ouattara (Côte d'Ivoire), Akufo Ado (Ghana), à Niamey, le 24 octobre 2017. BOUREIMA HAMA / AFP (photo d'illustration)

En effet, lors du dernier point de presse notre journaliste, avait demandé à Goodluck Jonathan chef de mission, qui s’était du reste irrité face à la question, de savoir si les chefs d’État viendront en renfort pour un plan B, étant donné que le plan A avait montré ses limites.

La précédente mission de la CEDEAO conduite par l’ancien chef d’État de la République Fédérale du Nigeria n’a pas pu permettre aux parties de s’entendre. Il est donc confirmé l’envoi d’une délégation de choc, cette fois-ci en version requinquée puisque tenez vous bien ce sont cinq (5) chefs d’État au lieu de quatre (4) précédemment annoncés selon nos sources à l’étranger. 

Notons que le président actuel du Nigeria s’ajoute à la liste. Ils ne viendront pas seuls ces cinq chefs d’états ; ils ramènent l’ancien chef de mission Goodluck dans leur valise puisque considéré comme chargé de dossier de même que le président de la commission de la CEDEAO. 

Notons que la CEDEAO avec cet important dispositif souhaite régler définitivement le contentieux de la crise malienne. 

La délégation prévoit 24h de séjours, pour une mission commando, celle d’unifier les parties maliennes afin que le calumet de la paix puisse être fumé enfin sur le sol malien.

 En tout cas nous souhaitons la bienvenue à nos hôtes 

Redaction Mali-Online

Articles similaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus