Mali-Online
Actualité nationale

Mali : le M5-RFP au bord de l’implosion !

Conférence de presse du M5-RFP , Mardi 14 juillet 2020 au siège de la CMAS

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques, contestataire du régime déchu, se trouve au bord de l’implosion. La division gagne du terrain au sein de ce mouvement. Une situation qui relève de la divergence d’idée, autour de la transition, entre ses fondateurs. 

Rien ne va plus au sein du M5-RFP. Reconnu avant pour l’entente et la cohérence qui le particularisaient, le mouvement contestataire de l’ancien président et de son régime, apparait de plus en plus méconnaissable. A l’origine de cet état de fait, des querelles intestines provoquées par la divergence d’idées entre ses responsables dont certains se sont retirés des activités du mouvement à la surprise générale de tous. 

En effet, depuis la démission de l’ancien président IBK, principal objectif du M5-RFP, une mésentente s’y est progressivement installée, même si on essayait de cacher cette réalité à l’opinion publique nationale, voire internationale. Mais cette mésentente s’est avérée lors de la mise en place des organes de la transition. Le dépôt pléthorique des CV pour le poste de premier ministre qui devrait être du rang du M5-RFP, en dit long. A cette preuve s’ajoute l’intégration de certains membres au gouvernement de la transition. Cela, sans l’aval du comité stratégique du mouvement qui, d’ailleurs ne reconnait pas les siens qui ont rejoint le gouvernement.    

Au-delà de ces réalités, tout porte à croire que le M5-RFP traverse un moment difficile de son existence. Surtout avec la décision du coordinateur général de la CMAS qui soutient la transition, d’interdire les activités du M5-RFP dans le local de son mouvement.  Aussi, dernières nouvelles, le MDP du Dr Oumar  Mariko s’est retiré du M5-RFP pour divergence d’idées. 

A cette allure ou le M5-RFP se vide au fur et à mesure de ses responsables, son éventuel éclatement n’est pas à exclure. Cet état de fait, vaut selon bon nombres d’observateurs,  les prémices d’une possible disparition du mouvement contestataire du régime déchu.  Surtout,  si le retrait de l’Imam Dicko en qui la force mobilisatrice du mouvement réside, se confirme.

Adama Coulibaly 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus