Mali-Online
Politique

Moussa Timbiné à propos du calendrier électoral «je pense que c’est tenable mais il faut aller à l’essentiel..»

Honorable Moussa Timbiné , ancien Président de l'Assemblée nationale du Mali et ancien député de la commune V du district de Bamako.

Muet depuis la chute du régime d’IBK, l’ancien président de l’assemblée nationale du Mali Moussa Timbiné était l’invité du Journal Afrique du 28 juillet 2021 de TV5 Monde. Il s’est entre autres exprimé sur des sujets d’actualités notamment la création de son mouvement politique « AN KA BEN » mais aussi le calendrier électoral de la transition en cours au Mali. 

Mouvement politique «  AN KA BEN »

Crée depuis 2016, le président des jeunes du RPM compte restructurer son mouvement politique «  AN KA BEN » afin de consolider la cohésion sociale . Moussa Timbiné affirme que ce mouvement ne peut que leur  aider dans leur démarche patriotique et que cela n’explique pas toutefois qu’il quitte le RPM : «  je suis président de la jeunesse de RPM,je suis membre du bureau politique national de RPM ». 

Pour ce qui est d’une possible candidature à la prochaine présidentielle il s’abstient de l’affirmer car il estime que c’est au parti de choisir son candidat.

Transition et calendrier électoral

Après avoir condamné les coups de force contre l’ancien président IBK et les autorités de la transition au mois de Mai dernier ayant entrainé la mise aux arrêts de Bah N’DAW et Moctar OUANE,  Moussa Timbiné assure être sans rancune par rapport au fait qu’il ait été arrêté pendant le premier coup de force et estime tourner son regard vers l’avenir.

Toutefois il pense que la transition doit être conforme à l’article 18 de la constitution et organiser une élection crédible et transparente. 

De passage, le dernier président du parlement  du Mali s’est exprimé sur le retrait des troupes françaises au Mali et pense que c’est regrettable que la France nous retire son soutien dans la lutte contre le terrorisme car pour lui « la présence française est très importante » pour nous même s’il pense qu’au niveau de la coopération politique et économique il faudrait «peut-être revoir les relations entre les deux pays».

Pour terminer il a lancé un appel à l’endroit des autorités de la transition afin de libérer Bah N’Daw et son premier ministre Moctar Ouane également à l’endroit de la justice malienne pour voir claire ceux qui sont derrière la tentative d’assassinat du président de la transition colonel ASSIMI GOITA.

Balkissa Cissé avec Malionline

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus