Mali-Online
Afrique

NIGERIA : Les djihadistes et bandits armées bientôt mattés sans pitié, selon le Président

Muhammadu Buhari, président du Nigéria.

« En rassemblant les ressources collectives et les avantages comparatifs des forces armées et des autres agences de sécurité, nous espérons que l’ennemi ressentira désormais la férocité de notre puissance de feu et le poids de notre détermination », déclare le Président nigérian, Muhammadu Buhari, dans son allocution lors de sa visite à Maiduguri, ce jeudi 17 juin 2021. 

Muhammadu Buhari donne de l’espoir aux habitants de Maiduguri

Depuis leur année de création respective en 2002 et 2015, Boko Haram suivi par l’État islamique en Afrique de l’Ouest dans les actes terroristes mènent la vie dure aux autorités nigériennes. Les tueries, exactions et kidnappings sont leur marque déposée surtout à Maiduguri, principale ville de l’État de Borno représentant le fief de Boko Haram.

Parlant de Maiduguri et Boko Haram, c’est suite à l’annonce de la mort d’Abubakar Shekau, chef terroriste, que le Président s’est rendu sur place, pour échanger avec la population. Cela faisant 1an et 04 mois qu’il n’y avait pas mis les pieds. Pendant cette visite où le Président nigérian à annoncer en public de cogner farouchement sur les ennemis de l’État, celui-ci a également profité pour lancer la construction de 10 000 logements pour les déplacés internes de la ville. Par cette déclaration et action envers la population locale, Muhammadu Buhari, apporte sans doute de l’espoir à une ville qui avait le sentiment d’être oublié par le gouvernement surtout au plan sécuritaire. 

En dehors des actes terroristes dont le pays est victime, celui-ci est en proie également à des attaques de bandits armés.  

Le nord-est rassuré, mais pas le nord-ouest

C’était aussi ce jeudi 17 juin 2021, c’est-à-dire le jour de la visite du Président dans le nord-est, qu’une école de l’État de Kebbi a été attaquée par des hommes armés, avec un bilan d’un mort et 80 élèves enlevés. 

Avant de procéder aux kidnappings, ils ont abattu un officier de police, c’est ce qu’a précisé un enseignant de l’école à Reuters en ces mots, « ils ont tué l’un des (policiers), ont franchi le portail et sont allés directement dans les classes des élèves ». L’établissement ciblé est un collège du gouvernement fédéral se trouvant dans la ville de Birnin Yauri. 

De ces attaques de bandits, il faut retenir qu’il s’agit d’actes motivés par le gain et non le djihad, car après cette étape d’enlèvement, ils procèdent à celle de demande de rançons contre libération des victimes innocentes. 

Avec cette récente attaque dans le nord-ouest, la zone comptabilise désormais 03 attaques de ce genre en 03 semaines. 

Vu la situation, quelle sera la priorité de l’État nigérian ? Combattre les djihadistes jusqu’au dernier ou les bandits armés ? Ou faire les 2 en même temps. 

Les événements à venir nous donnerons des réponses sur ces différentes questions. 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus