Mali-Online
Afrique

NIGERIA : Les djihadistes tuent 31 soldats dans une embuscade

Un pick-up appartenant aux jihadistes de l'ISWAP au Nigeria. Photo d'archives Audu Marte/AFP

Les événements se sont déroulés ce dimanche 25 avril dans la localité de Mainok sur une route du nord-est du Nigeria, zone non loin de Maiduguri capitale de l’État du Borno qui représente le foyer des insurgés islamistes. Les djihadistes équipés de véhicules de combats et de roquettes n’ont laissé aucune chance aux soldats nigérians qu’ils ont pris par surprise en tuant 31 parmi eux. 

Le convoi de l’armée nigériane qui acheminait des armes vers Maiduguri a été pris d’assaut par les hommes de Boko Haram. Selon l’un des officiers, « Les terroristes sont arrivés dans plusieurs camions, dont quatre véhicules blindés et ont engagé le convoi dans une bataille féroce ». 

Le bilan de l’attaque est d’au moins 31 militaires abattus, des armes et deux blindés saisis par les djihadistes, brûlure partielle d’une base militaire située à l’extérieur de Mainok. 

En plus de cette embuscade, le groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) a l’habitude d’installer de faux postes de contrôle le long de la route qui joint Maiduguri à Damaturu, dans l’État voisin de Yobe, sur laquelle se trouve Mainok, tuant et enlevant des voyageurs.

Rappelons que depuis le début de la rébellion du groupe islamiste radical Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigeria, le conflit a fait près de 36 000 morts et deux millions de déplacés. Le groupe s’est scindé en deux en 2016, avec d’un côté la faction historique et de l’autre l’Iswap, reconnu par l’organisation État islamique. 

Malionline avec AFP

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus