Mali-Online
Culture

Nuit de la paix : vaincre le spectre de la guerre par la culture

Le ministère de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme a organisé, le lundi 6 septembre 2021 au Centre de conférence internationale de Bamako (CICB) une conférence de presse, focalisée sur le lancement de la « Nuit de la Paix », prévu pour le 21 septembre 2021. Le thème retenu est : « La culture comme catalyseur de la paix, de la cohésion sociale, du vivre-ensemble, de réaffirmation de l’identité nationale, source du bien-être social et ressource pour un développement harmonieux et durable et d’intégration économique et sociale du Mali »

La conférence de presse était animée par le ministre de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie hôtelière et du tourisme, Andogoly Guindo en personne ; en présence du secrétaire général de son département, Hamane Demba Cissé et du directeur national de l’Action culturelle, Allakouta Guindo.
Selon le ministre, Andogoly Guindo, l’objectif de la Nuit de la Paix est de faire de la culture un vecteur de la cohésion sociale, de la recherche de la paix, d’intégration économique et social pendant et après la période de la Transition.
« La Nuit de la Paix s’inscrit en droite ligne du Programme d’action gouvernementale. Elle vise à magnifier l’attachement du peuple malien à la paix et à l’unité nationale ; répondre aux besoins de paix urgemment exprimé par les populations », affirme-t-il.
Et d’ajouter : « Le Mali s’est toujours singularisé par la cohabitation de plus d’une soixantaine d’ethnies. Cette Nuit de la Paix sera l’occasion d’insister sur la mosaïque culturelle de notre pays. Il s’agit de faire la paix à travers la culture. Nous devons faire en sorte que ce qui nous est arrivés ne se reproduise plus. La culture nous offre des opportunités, nous devons les saisir ».
Aussi, dira le ministre : « la Nuit de la Paix n’est pas une soirée de divertissement. C’est une occasion de faire passer des messages forts aux Maliens envers la paix. Notre conviction est que la solution est dans la culture. Par la culture, nous pouvons vaincre le spectre de la guerre. Nous avons essayé beaucoup de solutions, essayons maintenant la culture ».
Parlant de l’organisation proprement dite de l’évènement, le ministre Andogoly Guindo a révélé que le budget de la Nuit de la Paix est estimé à environ 200 millions de FCFA.
« Cette soirée, placée sous la présidence du Président de la Transition, sera marquée par un défilé de mode, des Slam, des solos de chant, la symphonie musicale, l’art oratoire, des prestations d’orchestres, des danses, des sketchs. Il y aura aussi les troupes artistiques de l’ensemble des régions, Badema national, Kanaga de Mopti, Amanar de Kidal », a fait savoir le ministre.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus