Mali-Online
Politique

Pour le M5 RFP : « Rien ne justifie les mesures attentatoires à la liberté de la presse… »

Les ténors du M5-RFP lors d’un point de presse, mardi 22 décembre 2020.

Le mouvement du 5 juin, Rassemblement des Forces Patriotiques (M5 RFP) qui considère que la transition en cours « est son bébé », s’engage à tout prix pour que cette période soit, selon ses leaders un moment de rupture avec les pratiques du défunt régime, de refonder l’Etat et d’instaurer une gouvernance vertueuse. Hélas le mouvement voit « une aile militaire constituée de colonels » voulant restaurer l’ère IBK quand on analyse les récents évènements. 

« Le M5-RFP condamne également les tentatives de détournement de la lutte contre la pandémie du coronavirus en chasse aux journalistes, aux activistes, aux opposants et citoyens contestataires » a déclaré Dr Choguel Kokala Maïga, porte-parole du comité stratégique du M5 RFP lors d’une conférence de presse au siège du mouvement.

En effet, les mesures prises par le pouvoir contre la covid sont portent atteinte aux droits de la presse aux yeux du mouvement. De plus les « perquisitions annoncées dans les domiciles privés, et pire la voie ouverte aux agents des forces de sécurité de faire usage de leurs armes à feu contre les usagers dans la circulation routière » justifient la disparition de l’Etat de droit. « La disproportionnalité et l’incongruité des mesures sont criardes et cachent mal les intentions inavouées de confiscation de la révolution héroïque du Peuple et de bâillonnement de l’Etat de droit et de la Démocratie conquis de haute lutte » dénonce son porte-parole.

En conséquence, le M5-RFP exige le retrait pur et simple des mesures portant atteinte aux droits et libertés constitutionnels tels qu’annoncées par le ministre chargé de l’Administration territoriale dans son Instruction N° 002366/MATD/SG du 18 décembre 2020 relative à l’application de l’état d’urgence… sanitaire.

En outre le comité stratégique du mouvement du 5 juin, pense que la transition dévie les attentes réelle et légitime du peuple. Les évènements récents dont les manifestations quotidiennes tant à Farabougou, Tombouctou, Sofara, Kayes, Gao, qu’à Koulikoro, Bandiagara, Koro, Ansongo et Bamako, ainsi que les grèves répétitives sont des moyens pour les populations d’avouer leur désarroi face à ce « pouvoir autocratique ».

Cependant, le M5-RFP œuvre selon le comité stratégique à rassembler les forces démocratiques et républicaines pour s’opposer collectivement aux dérives en cours, reprendra, avec toutes ces forces disponibles et engagées, ses actions et manifestations dès que nécessaire et possible.

Abdoulaye Konimba KONATE/Mali-Online

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus