Mali-Online
Actualité nationale

Réconciliation : Les militaires en passe de réussir là où les politiques ont échoué

Kidal a abrité pour la première fois la réunion de haut niveau du CSA, jeudi 11 février 2021.

Le jeudi 11 février 2021 à Kidal s’est tenue la 42e session du Comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation à Kidal. A travers la tenue de cette réunion dans le fief des ex-rebelles, qui a été largement saluée par les partenaires du Mali, les militaires de la Transition réussissent là où les politiques ont échoué, notamment le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué.

Beaucoup de Maliens ont exprimé sur les réseaux sociaux leur fierté de voir le drapeau national claquer au vent dans la ville de Kidal, bastion des ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) lors de la 42e session du Comité de suivi de l’accord (CSA) le jeudi dernier.
En effet, première du genre depuis la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger entre le gouvernement malien et les groupes armés en 2015, cette réunion du CSA à Kidal a permis de lancer une nouvelle dynamique de confiance dans la mise en œuvre de l’accord à travers la finalisation d’une feuille de route actualisée pour diligenter le processus. Ce qui constitue une avancée vers la paix au Mali.
« Nous avons parlé de la venue du bataillon reconstitué à Kidal qui va bientôt effectuer la mission pour laquelle il est ici. Nous avons aussi parlé de la question des troupes de l’ex-rébellion qui sécurisent Kidal, qui doivent au fur et à mesure se transformer en une police territoriale, républicaine au service du Mali », a déclaré le représentant de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), Mahamat Saleh Annadif.
Plusieurs annonces pour la région de Kidal ont été faites par les partenaires du Mali au cours de cette rencontre notamment l’amélioration de l’infrastructure du camp I du bataillon de l’armée reconstituée de Kidal, le financement des projets de dialogue intercommunautaire, l’équipement du gouvernorat de Kidal par l’Union européenne, l’octroi d’une aide alimentaire, des produits pharmaceutiques et réhabilitation au moins d’une école dans la ville de Kidal par l’Algérie, le financement d’un barrage hydraulique à Kidal d’un montant d’un million de dollars, soit plus de 539 millions de F CFA par la Minusma.
La communauté internationale a salué la bonne volonté affichée des autorités de la Transition, qui a rendu possible la tenue de cette réunion du CSA à Kidal. Depuis sa nomination, le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel-major Ismaël Wagué s’est engagé dans une dynamique de faire avancer le processus de mise en œuvre de l’accord.
« Il y a avec les nouvelles autorités un esprit nouveau. Nous sentons une confiance qui s’est établie entre les parties signataires de l’accord. Si le drapeau national flotte de nouveau à Kidal, le mérite en revient surtout aux nouvelles autorités maliennes de Transition qui ont donné des véritables gages de confiance aux ex-combattants », a affirmé M. Annadif.

Le président français Emanuel Macron a déclaré en conférence de presse le mardi 16 février 2021: « En quelques mois, ces autorités ont donné plus de gages que les autorités précédentes en 3ans « .

On peut dire que les militaires de la Transition sont en train de réussir là où les politiques ont échoué en matière de réconciliation dans notre pays.

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus