23 C
Bamako
dimanche 25 octobre 2020
Mali-Online
Politique

Réconciliation nationale : le colonel major Ismaël Wagué face à une lourde responsabilité

Le colonel major Ismael Wague porte parole du CNSP lors d’une conférence de presse , Mercredi 16 septembre 2020.

Dans le gouvernement de transition de 18 mois, le colonel major Ismaël Wagué, ex porte-parole du Comité National pour le Salut du Peule(CNSP), occupe le poste de ministre en charge de la réconciliation nationale. Un département ministériel hautement stratégique, lequel est appelé à recoudre le tissu social qui se trouve sérieusement fragilisé dans notre pays. Cela depuis un certain temps.

Pour rappel, depuis 2012, le Mali traverse une crise multidimensionnelle qui a fortement fragilisé le tissu social en particulier. La situation du centre du pays avec les conflits intercommunautaires entre Peuls et Dogons, en est la preuve parfaite. De plus, la situation s’est aggravée avec l’éclatement de la crise sociopolitique dont l’ancien président Ibrahim Boubacar Keita et son régime ont fait les frais depuis aout dernier.
Cependant, le gouvernement de transition qui a pris son envol dans un contexte socialement difficile a du pain sur la planche. Surtout le ministre de la réconciliation nationale, le colonel major Ismaël Wagué. En ce sens qu’il est sous le poids d’une lourde responsabilité. Celle de réconcilier les maliens qui se trouvent divisés par des conflits d’ordre social et politique. En effet, le ministre Wagué est appelé à redorer le blason, c’est-à-dire, œuvrer au retour de la paix et de la cohésion sociale, soubassement du nouveau Mali dont les maliens aspirent.
Il revient donc au colonel major Ismaël Wagué, ministre de la réconciliation nationale, de travailler d’arrache-pied pour panser les plaies, cela, pour redonner espoir aux maliens et les faire parler le même langage en vue de l’union au tour de l’essentiel, le Mali.

Certes réconcilier les cœurs et les esprits en vue de tourner les pages sombres n’est pas comme de l’eau à boire. Mais ce défi est possible à relever, car le pardon est l’une des valeurs sociétales qui font la beauté et la fierté de notre pays.

Adama Coulibaly

Articles similaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus