Mali-Online
Afrique

Rencontre entre GBAGBO et Alassane Ouattara : Et si c’est maintenant que la véritable réconciliation du peuple ivoirien démarrait…

Crédit photo de la rencontre.

Rentré au pays il y a de cela un mois une semaine, après une décennie passée en prison à La Haye, l’ex-président de la Côte d’Ivoire, Laurent GBAGBO, a finalement rencontré son adversaire d’hier Alassane Ouattara, qui présentement occupe le fauteuil présidentiel et cela depuis la fin de la crise. L’objectif de cette première rencontre historique post-crise, entre ces deux hommes politiques, a été de « rétablir la confiance et de faire en sorte que les ivoiriens se réconcilient ». Elle s’est tenue ce mardi 27 juillet 2021 au palais présidentiel. 

« Nous avons décidé que c’était important de rétablir la confiance et de faire en sorte que les ivoiriens se réconcilient si c’est cela le thème important, mais se fassent confiance également. Ces événements ont été douloureux, il y a eu trop de morts et nous devons avoir cela derrière nous et travailler sur l’avenir, la cohésion et la réconciliation. », a déclaré le Président Alassane Ouattara qui dans une atmosphère amicale et détendue avait pris le soin de laisser son « jeune frère Laurent », comme il l’appelle souvent, s’exprimé. 

De cette initiative de rencontre de ces 2 grandes figures de la scène politique ivoirienne, l’on pourra espérer que la réconciliation puisse vraiment être une réalité sur la terre des éléphants. En effet, avant de se voir, ils étaient tous deux conscients que la réconciliation prônée était fragile. Et chacun, lors de son allocution face à l’armada de journalistes présente, a pu donner sa vision de la nouvelle Côte d’Ivoire, une Côte d’Ivoire où la paix, la cohésion nationale et la réconciliation seront véritables. En témoigne les propos du Président Alassane Ouattara, « Nous avons parlé de la paix pour notre pays, de la nécessité de renforcer la cohésion nationale, de continuer de renforcer la réconciliation. » 

De son côté Laurent GBAGBO a déclaré, « Je suis venu rendre visite au Président Alassane Ouattara, qui je connais depuis longtemps. On a parlé fraternellement et amicalement. Je suis très heureux de cette discussion que nous avons eue, parce qu’elle était très détendue et je suis fier de ça. J’ai souhaité que de temps en temps on puisse avoir ce genre de rencontre qui détende l’atmosphère dans le pays. » En bon leader politique, l’ex-chef de l’État a profité de l’occasion pour faire une demande au Président Alassane Ouattara concernant une possible mise en liberté de ses militants arrêtés lors de la crise de 2010-2011. « J’ai dit au Président que j’étais leur chef de file et moi je suis dehors aujourd’hui, eux ils sont en prison. » dixit Laurent GBAGBO. 

Même si les 2 leaders ont affirmé, aux yeux de tous, leur désir d’aller à une véritable réconciliation pour que le pays puisse prospérer davantage, c’est l’occasion d’interpeller les différents militants de part et d’autre afin que chacun s’investisse à son niveau pour une concrétisation du souhait. 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus