Mali-Online
Santé

Renforcement des mesures sanitaires contre la COVID-19 : La ministre de la Santé s’imprègne du dispositif à l’aéroport de Bamako.

En vue de s’imprégner du renforcement du dispositif de prévention et de détection de la Covid-19, la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, accompagnée de son collègue en charge du département des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Maimouna Sissoko et du représentant de l’Organisation mondiale de la santé(OMS) au Mali, Jean Pierre Baptiste, s’est rendue à l’aéroport de Bamako hier dimanche 2ème janvier 2022.

La ministre des Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Maimouna Sissoko, des infrastructures aéroportuaires s’est réjouie de l’aménagement des infrastructures aéroportuaires par le ministère de la Santé pour pouvoir accueillir le dispositif sanitaire contre la Covid-19. « Dans les jours à venir il y aura une salle d’isolement. Nous sommes en train d’expérimenter ce dispositif au niveau des aéroports de Bamako et de Kayes compte tenu de l’importance du flux dans ces deux aéroports. Les passagers au niveau des aéroports constituent des vecteurs potentiels de propagation de la COVID-19 », a-t- souligné.

Le représentant de l’OMS au Mali, Jean Pierre Baptiste a salué les efforts du ministre de la Santé et du Développement social dans la lutte contre la COVID-19. « Le Mali a été l’un des premiers pays au niveau de la région africaine de l’OMS à mettre en place au niveau des postes frontaliers un dispositif de ce genre, qui permet d’augmenter le nombre de personne à dépister. Nous ne sommes pas étonnés parce que nous connaissons les efforts du ministre de la Santé et du Développement dans la lutte contre la COVID-19 », s’est-il félicité.

Devant la situation du variant Omicron dans la sous-région, dira Jean Pierre Baptiste, nous allons faire des efforts avec le gouvernement malien pour que dans un proche futur le Mali puisse être capable de diagnostiquer ce nouveau variant. « Il faut augmenter le nombre de personnes à diagnostiquer parce que plus on augmente, plus on a de cas et plus on a de cas, plus on rompt la chaine de contamination rapidement », a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre de la Santé et du Développement social Mme Diéminatou Sangaré a indiqué que le dispositif sanitaire au niveau des aéroports est renforcé compte tenu de l’évolution de la pandémie au plan mondial. « Nous constatons une augmentation du nombre des cas positifs. Et avec l’apparition du nouveau variant Omicron, il y a un risque de forte contamination dans les jours à venir », a-t-elle déclaré.

Ce dispositif, explique-t-elle, permet de renforcer ce que nous avons mis en place au Mali pour tester les passagers à l’entrée, pouvoir suivre éventuellement les personnes qui seront positives et les prendre en charge afin de rompre la chaine de contamination. « Nous invitons les populations à se faire vacciner car la vaccination reste le seul moyen de se protéger des formes graves de la COVID-19. Les vaccins sont disponibles dans toutes les structures de santé », rassure la ministre de la Santé, Mme Diéminatou Sangaré.

Il faut rappeler que le rapport journalier de surveillance épidémiologique fait état de plus d’une centaine de cas détectés ces dernières semaines. Le samedi 1er janvier 2022 le Mali a enregistré 370 cas positifs, 21 guéris, 8 décès.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus