Mali-Online
Politique

Répartition des sièges du CNT : Une douche froide pour le M5-RFP

Le CNSP a rencontré le M5-RFP, mercredi 26 aout 2020.

Le président de la transition, Bah N’Daw a pris le lundi 9 novembre 2020 un décret fixant la clé de répartition entre les composantes du futur Conseil national de transition. Cette clé de répartition constitue une douche froide pour le mouvement du 5 juin/ rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) qui sort avec seulement 8 sièges alors qu’il demande la présidence et le ¼ des membres du CNT.

Au Mali, plus d’un mois après la formation du gouvernement les autorités de la transition tardent à mettre en place le Conseil national de transition (CNT). Ce retard dans la mise en place du CNT, qui est l’organe législatif de la transition, a valu aux autorités des critiques au sein de la société civile et de la classe politique. Face à ces critiques, le président de la transition, Bah N’Daw a pris le lundi 9 novembre 2020 un décret fixant la clé de répartition entre les composantes du futur Conseil national de transition.    

Sur les 121 sièges que devra compter le futur CNT, ce décret présidentiel octroie 22 sièges aux militaires,  8 au M5-RFP, 11 aux partis et groupements politiques,   9 à la société civile. Les 71 sièges restants du Conseil national de transition sont repartis entre les groupes signataires de l’accord de paix, les mouvements de l’inclusivité, les organisations de défenses des droits de l’homme, des jeunes, des femmes, des Maliens établis à l’étranger et les groupements syndicaux, les ordres professionnels, les confessions religieuses, les autorités transitionnelles, les chambres consulaires, les faitières de la presse et des arts et de la culture. 

Le décret présidentiel fixant la clé de répartition entre les composantes du futur Conseil national de transition est une douche froide pour le mouvement du 5 juin/ rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). En effet, lors de sa dernière assemblée générale le mois dernier, le M5-RFP a réclamé la présidence et le ¼ des sièges du futur CNT. « Nous avons voulu être les principaux responsables de la Transition pour imprimer notre vision à la marche des affaires. Sans complexe et en toute légitimité. Le M5-RFP réclame la présidence et le quart des membres du Conseil national de Transition (CNT) pour encore une fois se donner les moyens politiques et institutionnels du changement et de la refondation » a déclaré Choguel Kokala Maiga, membre du comité stratégique du M5-RFP.

Depuis plusieurs semaines certains responsables du M5-RFP soupçonnent les militaires de vouloir placer un de leurs à la tête du CNT. Il s’agit du colonel Malick Diaw.

Dans ce contexte un bras de fer entre le M5-RFP et les militaires n’est pas à exclure.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus