Mali-Online
La Redaction

REPONSE À MONSIEUR EMMANUEL MACRON par Abdel Kader MAÏGA

Emmanuel Macron THIERRY LINDAUER/PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP
  • J’AI ETE CHOQUE, SES PROPOS SONT INACCEPTABLES. JE RAPPELLE QUE LE PREMIER MINISTRE MALIEN EST L’ENFANT DE 2 COUPS D’ETAT SI JE PUIS DIRE : 

Monsieur Emmanuel Macron, avec tout le respect que je vous dois, même si vous ne le méritez pas, je voudrais comprendre, sur le plan biologique, idéologique, linguistique, politique et philosophique comment un représentant légitime d’un peuple, représentant d’une institution d’un pays, peut-être l’enfant d’une chose ou d’un acte ? Comment diplomatiquement, vous pouvez expliquer ce genre d’écarts de langage et de comportement d’un président de la France ? De quel droit pouvez-vous vous adresser à un représentant légitime du peuple malien de la sorte ? Il était préférable de laisser un de vos ministres se sacrifier pour vous faire plaisir mais pas vous. La France ne mérite pas un tel président. Alors qui doit avoir honte ? 

Je vous informe que ces 2 coups d’état étaient prévisibles parce que votre présence au Mali n’est que de la manipulation, du complot, du mercantilisme et du désespoir. 

  • LA LEGITIMITE DU GOUVERNEMENT ACTUEL EST DEMOCRATIQUEMENT NULLE : 

Monsieur Emmanuel Macron, avez-vous un sens de la démocratie ? savez-vous ce que signifie un pays démocratique ? Je vous rappelle que vous êtes responsable du coup d’état survenu le 18 août 2020 au Mali parce que vous vous êtes empressés de féliciter un candidat avant la proclamation officielle des résultats de l’élection présidentielle par la cour constitutionnelle du Mali. Votre attitude a eu pour effet la réaction de certains chefs d’État, vous emboîtant le pas pour féliciter un candidat contesté. Candidat que vous avez refusé de rencontrer à Bamako lors de votre première arrivée au Mali. Vous avez donc contribué à bafouer la démocratie au Mali. Vous avez contribué a accepté le tripatouillage des résultats des urnes au Mali. Vous avez contribué à cultiver la protestation pour sauver la démocratie au Mali. Vous avez adoubé un président sortant qui a vraisemblablement perdu les élections s’il y avait eu la moindre transparence dans leur organisation. Vous avez supporté un candidat qui est à la base de la déchéance du Mali. Alors êtes-vous fier de vous ? qui doit avoir honte ? 

  • C’EST UNE HONTE C’EST UNE HONTE ET ÇA DESHONORE… CE QUI N’EST MEME PAS UN GOUVERNEMENT, LES GENS QUI SONT AUJOURD’HUI À LA TÊTE DU MALI : 

Monsieur Emmanuel Macron, pourquoi vous avez un ambassadeur dans un pays où il n’y a pas de gouvernement ? Pourquoi vous avez des militaires dans un pays où il n’y a pas de gouvernement ? Qu’est-ce que vous appelez gouvernement selon votre propre dictionnaire et démocratie ? Mais pourquoi ne pas aller chercher là où se trouve un gouvernement ? Pourquoi ne pas nous laisser en paix avec notre gouvernement ? Le gouvernement du peuple malien issu d’une réclamation à travers un soulèvement constitutionnel pour demander un changement de système au Mali. 

Est-ce parce que vous n’arrivez plus à joindre au téléphone le Président Assimi Goïta ou parce que, vous n’arrivez pas à manipuler le Premier ministre Dr Choguel Kokala Maïga que vous êtes déshonoré et dessus ? A qui la faute ? 

Par votre puérilité, vous avez décidé unilatéralement et sur les antennes de vos médias que vous vous retirez du Mali et vous voulez aujourd’hui faire croire au monde entier que le PM n’a pas dit vrai. Qui doit avoir honte ? 

Vous devez avoir honte de mentir aux yeux du monde entier de la sorte. Et n’oubliez pas que c’est après votre forfaiture que vous avez envoyé des émissaires pour venir sauvez votre honneur et votre image pitoyable auprès du gouvernement que vous reniez. 

Vous ne pouvez vous en prendre cas vous-mêmes car, Serval a été une réussite à moitié mais Barkhane a été un échec. Malgré notre accord de défense à votre faveur, bien sûr, vous avez été incapable de nous apporter la moindre sécurité alors que vous nous empêchez d’avoir accès à notre propre espace aérien. Par finir, vous avez endoctriné la MINUSMA qui est en déviance. 

D’où la nécessité pour le Mali de trouver des partenaires crédibles, déterminés et loyaux. En fait, voilà tout votre problème. Et cela explique votre réaction enfantine. 

  • UN TEL MEPRIS DES DIRIGEANTS MALIENS ACTUELS A L’EGARD DE NOS SOLDATS… DES VIES QUI ONT ETE LAISSEES, C’EST INADMISSIBLE : 

Monsieur Emmanuel Macron, rappelez-vous que la vérité finit toujours par triompher. D’une simple lettre vous invitant à apporter votre appui logistique aérien en information aux militaires maliens, vous vous êtes invités au sol avec vos troupes en obligeant le gouvernement malien d’alors à revoir la copie de sa lettre. Ironie du sort, vous avez entravé la progression des militaires maliens aux abords de Kidal et installer les irrédentistes, les terroristes que vous avez ramené du Burkina et de la Mauritanie afin d’en faire vos alliés naturels au détriment du Mali. 

Vous vous êtes empressés à représenter le Mali aux nations unies afin d’en tirer le maximum de profit de cette crise à travers des résolutions des NU. Une crise que vous avez transformé en crise multidimensionnelle alors que la MISMA avait déjà pris le pas sur vous. Vous vous êtes impliqués également dans la mise en place de la MUNISMA pour vous en servir afin de concrétiser votre dessein maquillavélique. Pour preuve, tous les postes concernant la sécurité et la coordination des opérations conjointes étaient dirigés par des Français en plus de votre représentant spécial qui était au cœur du système de défense et de sécurité du Mali. Rappelez- vous Macron de monsieur Sivillon CHRISTOPHE, chef du bureau de la MINUSMA à Kidal. Un des rares hommes considéré persona non grata au Mali durant cette dernière décennie. Vous savez sans doute les raisons. Qui doit avoir honte ? Est-ce que vous vous êtes indignés de son acte ? Est-ce que vous vous êtes excusés auprès du Mali ? Est-ce que vous vous êtes souciés du ressenti des Maliens à ce sujet ? 

Monsieur Emmanuel Macron, retenez que vos soldats étaient à votre solde et nos soldats étaient au solde des ennemis, pendant que notre territoire était inondé de militaires aguerris et ayant tous les moyens de défense et de sécurité terrestres et aériens. Donc vous devrez comprendre l’origine du mépris s’il y a vraiment un mépris. Mais force est de reconnaître qu’il y a un méprisable, c’est vraiment vous Emmanuel Macron car vous n’avez même pas l’honnêteté de reconnaître vos faits, vos dires, et vos forfaitures. Pourquoi nos soldats mouraient par dizaines voire centaines alors qu’ils sont sur les mêmes terrains que vos soldats ? Paix à leur âme. 

  • MAIS ALORS QUE HIER NOUS AVONS PRESIDE A L’HOMMAGE NATIONAL AU SERGENT BLASKO, QU’AUJOURD’HUI IL EST ENTERRE PARMI LES SIENS A VARS, C’EST INADMISSIBLE CE QU’A DIT LE PREMIER MINISTRE MALIEN : 

Monsieur Macron, je ne suis peut-être pas intelligent mais je ne comprends pas la relation entre l’enterrement d’un militaire français et les propos et agissements d’un dirigeant légitime et légal du peuple malien souverain, en quête d’une indépendance perdue et ne voulant plus être sous tutelle française ? 

Ce qui est inadmissible, c’est de vous entendre donner des instructions aux chefs d’État de la CEDEAO. Ce qui est inadmissible, c’est de vous voir vous immiscez dans les affaires intérieures du Mali. Et ce qui est encore inadmissible, c’est de vous entendre défendre des politiciens à la disposition de la justice pour des faits qui leur sont reprochés. Alors où est votre sens de la séparation des pouvoirs ? Ou avez-vous appris vos notions de démocratie, de République et de diplomatie ? Cette fois-ci j’ai honte pour vous car la France mérite mieux un vrai dirigeant, un sage et bâtisseur et non enfant distrait. Je vous rappelle juste les dessous et non-dits de l’affaire Benalla. 

  • ET JE SAIS QUI AUJOURD’HUI TANT ET TANT DE MALIENNES ET DE MALIENS PENSENT À LEURS ENFANTS QUI SONT MORTS DE CES TERRORISTES MAIS ILS PENSENT AUSSI AUX FAMILLES DE SOLDATS QUI ONT PERDU UN FILS À DES MILLIERS DE KILOMETRES D’EUX POUR AIDER À SAUVER LE MALI : 

Monsieur Macron, vous faites de la manipulation. Les Maliens ont toujours pensé à toutes les victimes de toutes les guerres à travers la planète. Cependant nous ne sommes plus prêts à mourir comme des chaires à canon alors que vous êtes en train de prendre du beau temps et détaler vos plans stratégiques pour l’avenir de vos pays chez nous au Mali. 

Rappelez-vous que c’est la France qui a déstabilisé la Libye et qui a armé le MNLA qui à son tour a envahi le Mali avec une horde de terroristes, malgré le plaidoyer persistant et insistant des chefs d’État ouest-africains. Les Maliens s’en souviendront à vie. 

Toutes les images de propagande de cette rébellion ont été véhiculées par votre chaîne de télévision France 24. 

Que n’avons-nous pas entendu de la part des plus hautes autorités françaises à propos de la crise malienne et l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ? Lorsque Yves Le Drian parle de l’existence de 2 peuples au Mali. 

J’ai honte, j’ai honte mais j’ai aussi envie de vomir. C’est criminel et c’est inhumain cependant c’est français. 

Rassurez-vous que les Maliens ne voient que le rôle négatif que vous avez joué dans l’élaboration et dans la mise en application de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. 

Comment ne pas développer de sentiment anti-dirigeants français lorsque le peuple est informé de toutes les manipulations et les manigances de ces dirigeants afin de diviser notre pays ou de le rendre fédéral dans le seul but d’abuser de nos innombrables gisements. 

Quel traitement avez-vous fait des problèmes avec la Corse ? Pourquoi voulez-vous nous imposer ce que vous n’acceptez pas chez vous ? 

  • À PROPOS DE LA TRANSITION AU MALI : 

Monsieur Emmanuel Macron, retenez-le une fois pour toute. Vous avez affaire à des patriotes et non à des apatrides au Mali. Vous avez à faire à des Maliens et non à des Français. Le parcours du Dr Choguel Kokala Maïga, Premier ministre du Mali, fait de lui aujourd’hui, un des rares hommes politiques maliens, parmi les plus cohérents, les plus endurants et les plus cultivés. 

La lutte du peuple malien à travers le Mouvement du 5 Juin Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) qui a porté le Premier ministre actuel au pouvoir, fait de lui un homme qui a l’admiration, le soutien et l’espoir de tout un Peuple conscient et debout. Alors laissez-le en paix travailler. 

Ce que nous n’avons pas pu obtenir de la France de l’indépendance à nos jours, c’est ce que la Russie vient de nous offrir en une année. Alors laissez-nous respirer. 

Aucune intimidation, aucune injonction ne distraira le Peuple malien dans sa quête de changement de système, afin de stabiliser le pays à travers une Refondation de l’État, pour un avenir meilleur où le Mali retrouvera toute sa souveraineté, son indépendance et sa cohésion sociale pour une paix durable.

Les Assises Nationales de la Refondation (ANR) et l’Autorité Indépendante de Gestion des Élections (AIGE) permettront de savoir la durée nécessaire pour le reste de la transition. Cependant, aucune contrainte intérieure du Mali où extérieure, aucune organisation nationale ou internationale ne saurait nous imposer une durée pour la fin de la transition. Elle dépendra forcément et uniquement de la volonté supérieure du Peuple malien conscient et debout. 

Vive les panafricains ;
Vive la Transition malienne ; 

Vive le gouvernement du Mali ; 

Vive les plus hautes autorités du Mali ;
Vive le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) ; Que Dieu bénisse le Mali. 

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus