Mali-Online
Actualité nationale

REPRISE DU TRAFIC ROUTIER BAMAKO-DAKAR : Un dénouement à l’actif de Mme la ministre des Transports

Mme Dembélé Madina Sissoko, ministre des Transports et des Infrastructures du Mali.

Après plusieurs démarches de la ministre des Transports et des infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, auprès des opérateurs économiques, chargeurs, transporteurs et chauffeurs maliens, le trafic Bamako-Dakar a repris dans les deux sens depuis le vendredi 27 août 2021. Cela avec l’accord des Syndicats des transporteurs qui ont obtenu des garanties de la part du gouvernement malien.

Le trafic Bamako-Dakar, interrompu depuis le 15 août 2021 suite à des incidents liés à l’accident de la circulation entre un camion malien et un taxi sénégalais, ayant fait 4 morts, vient de reprendre au bonheur des deux pays.
Cette décision de reprendre la route des différents syndicats des transporteurs, conducteurs routiers et chargeurs maliens est l’œuvre de la ministre des Transporteurs et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko.
En effet, après ces démarches auprès de son homologue du Sénégal, les 22 et 23 août dernier, Mme la ministre a réuni le vendredi 27 août dernier, à son département, les transporteurs autour de leurs doléances, conditions sin quo none de la reprise du trafic.

Les transporteurs dénoncent entre autres, les tracasseries routières entre Bamako et Dakar, le manque de parkings de stationnement et des aires de repos pour les camions gros porteurs, la rénovation du parking de M’Bao (Dakar), l’insécurité des chauffeurs et conducteurs maliens.

Après des heures de discussions, le vendredi dernier, Mme la ministre Dembélé Madina Sissoko, à travers le secrétaire général de son département, a promis de mettre tout en œuvre pour la satisfaction de leurs doléances, à savoir la réfection dans un meilleur délai du parking de M’Bao ; la mise en place d’un cadre de concertations périodique entre le son département et celui de la sécurité et de la protection civile pour lutter contre les tracasseries routières et le prélèvement des frais illicites sur corridor ; la mise en œuvre, en concert avec le ministère de la Défense et des Anciens combattants, des escortes et des patrouilles mobiles pour veiller à la sécurité des personnes et de leurs biens.

C’est à la suite de ses garanties que les transporteurs ont repris, le vendredi, le trafic juste après la fin de la rencontre tard la nuit. Ces efforts du ministre ont été salués par les transporteurs et prouvent la confiance entre les deux parties à travailler pour le bien-être des populations maliennes.
La ministre Dembélé a promis de mettre tout en œuvre pour que de telles situations ne se reproduisent plus.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus