Mali-Online
Internationale

TECHNOLOGIE : Huawei veut « construire un monde entièrement connecté et intelligent d’ici 2030 »

Le siège de Huawei France à Boulogne-Billancourt. Le groupe chinois est présent dans l'Hexagone depuis plus de quinze ans. (Laurent Grandguillot/REA) (image d'illustration

Cette volonté de bâtir un monde connecté et intelligent a été exprimée par William Xu, Directeur du conseil d’administration et président de l’Institut de recherche stratégique de Huawei lors du 18ème Sommet Mondial des Analystes 2021 organisé par ce géant du monde technologique. Ce Global Analyst Summit s’est tenu du 12 au 14 avril 2021 en Chine précisément à Shenzhen avec pour thème : « Building a Fully Connected, Intelligent World » c’est-à-dire construire un monde entièrement connecté et intelligent. 

Pour un objectif technologique assez colossal, la volonté à elle seule ne suffit pas et çà le géant Huawei l’a compris. Raison pour laquelle il s’est fixé neuf défis technologiques majeurs à surmonter pour une réalisation concrète de sa vision. On retrouve parmi ces 09 défis la définition de la 5.5G pour prendre en charge des centaines de milliards de connexions différentes, le développement de l’optique à l’échelle nanométrique pour une augmentation exponentielle de la capacité des fibres optiques, l’optimisation des protocoles de réseau afin de connecter tous les objets, le fournissement d’une puissance de calcul avancée suffisamment puissante pour soutenir le monde intelligent et l’extrait des connaissances à partir de quantités massives de données pour réaliser des percées dans l’Intelligence Artificielle (IA) appliquée à l’industrie. Le groupe entend aller au-delà de l’architecture de von Neumann pour des systèmes de stockage 100x plus denses, combiner l’informatique et la détection pour une expérience hyper réelle et multimodale, permettre aux gens de gérer leur santé de manière plus proactive grâce à l’autocontrôle continu des signes vitaux personnel et aussi construire un internet intelligent en matière d’énergie pour la production, le stockage et la consommation d’une électricité plus verte.

Face à ce défi, le groupe ne compte pas aller seul au front et ouvre la porte à de possibles collaborations en exprimant par la voix de son Directeur du conseil d’administration William Xu, un désir de vouloir travailler avec de nombreux secteurs, universités, instituts de recherche et développeurs d’applications. Il déclare, « Au cours de la décennie à venir, nos sociétés devraient connaître de grands progrès. Pour soutenir ces efforts, nous espérons pouvoir travailler avec de nombreux secteurs, universités, instituts de recherche et développeurs d’applications afin de relever les défis universels auxquels l’humanité est confrontée. Grâce à une vision commune, nous avons tous un rôle à jouer dans le renforcement des moyens de connexion, l’accélération des capacités de calcul et la transition vers une énergie plus verte. Ensemble, avançons vers un monde intelligent pour 2030. »

En plus de sa vision de numériser le monde d’ici 2030, Huawei a également présenté cinq initiatives stratégiques pendant son sommet à Shenzhen. Ces points ont été mentionnés par Eric Xu, Président en exercice de Huawei. Pour lui, je cite, « Il est essentiel de rétablir la confiance et de restaurer la collaboration au sein de la chaîne d’approvisionnement mondiale des semi-conducteurs pour remettre l’industrie sur les rails »

Il est alors question pour le groupe d’optimiser son portefeuille pour renforcer la résilience de l’entreprise en renforçant ses capacités logicielles et en investissant davantage dans des activités moins dépendantes des techniques de traitement avancées, ainsi que dans des composants pour véhicules intelligents, de maximiser la valeur de la 5G et définir la 5.5G avec les autres acteurs du secteur pour faire évoluer les communications mobiles, de fournir une expérience transparente, centrée sur l’utilisateur et l’intelligence dans tous les scénarios d’utilisation, d’innover pour réduire la consommation d’énergie dans un monde à faible émission de carbone et de relever les défis liés à la continuité de l’approvisionnement. 

Précisons que ce 18ème rendez-vous technologique signé Huawei a réuni plus de 400 invités in situ et par visio-conférence. Il s’agissait des analystes industriels et financiers, des leaders d’opinion et des journalistes. 

Sa première édition a eu lieu en 2004, depuis lors le Huawei Global Analyst Summit est devenu un rendez-vous annuel. 

Mohamed FOFANA/Malionline 

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus