Mali-Online
Actualité nationale

Traitement de la Transition : L’imam Mahmoud Dicko et le Chérif de Nioro sur la même longueur d’onde

Imam Mahmoud Dicko et le Cherif M’Bouillé Ould Cheickna de Nioro du sahel.

Après plusieurs mois, l’imam Mahmoud Dicko et le chérif de Nioro se sont rencontrés en fin de la semaine dernière à Nioro. Etaient au menu de cette rencontre les questions brûlantes de la Nation, notamment la gestion de la transition.

Cette rencontre entre les deux pourfendeurs du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita s’est tenue à huis clos. Au terme de leur entrevue, le nouveau porte-parole de l’imam M. N’Dounga Maïga a expliqué les grandes lignes de ce tête-à-tête.  A l’en croire, les échanges ont porté sur les rapports tendus entre l’imam Dicko et les autorités de la transition.  L’imam Mahmoud Dicko a tenu à réaffirmer au Chérif de Nioro, Cherif Bouyé Haïdara, son allégeance, qui visait à faire taire ses détracteurs qui insinuent une brouille entre les deux personnalités depuis le coup d’Etat, notamment sur la nomination des personnalités de la transition excluant des adeptes de Bouyé. En retour, le Chérif aurait rappelé à son hôte l’évolution de son soutien aux nouvelles autorités et les questions brulantes du moment.

« Depuis l’arrivée des militaires au pouvoir, je suis l’une des premières personnes ayant déclaré ouvertement mon soutien à eux, et ce, sans condition aucune », aurait martelé le Chérif, par voie de presse.  Et d’ajouter que « ce soutien a continué jusqu’au jour où j’ai décidé de le leur retirer après plusieurs sommations sur le retrait pur et simple du projet de texte sur le genre porté par Madame la Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille dont j’ai demandé l’éviction de son poste ».

Selon certains observateurs, l’imam Dicko serait parti à Nioro afin d’obtenir le soutien du chérif de Nioro pour ses nouvelles aventures qu’il a détaillées dans son manifeste, lequel a suscité beaucoup de débats. Dans ce document, l’imam entend redresser la barre de la transition qu’il ne cesse de critiquer pour sa gestion jugée solitaire.

En tout cas, les jours à venir nous édifierons davantage sur cette visite de l’imam Mahmoud Dicko à Nioro.

Issa Diallo 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus