Mali-Online
Afrique

Tronçon Bamako-Dakar : Le trafic suspendu jusqu’à nouvel ordre après un accident mortel

Un accident mortel a eu lieu ce dimanche 15 aout, en plein centre ville de Kaolack, sur la route nationale numéro 1 au Sénégal.

Suite à l’incident survenu, le dimanche 15 août 2021, suite à l’accident routier ayant impliqué un camion malien à Kaolack au Sénégal, ayant coûté la vie à 4 personnes, Mme la ministre des Transports et des infrastructures, Dembélé Madina Sissoko, a décidé, hier lundi, de la suspension du transport inter-Etat entre le Mali et le Sénégal jusqu’à nouvel ordre.

De quoi s’agit-il ? Le dimanche 15 août dernier, un taxi en dépassement s’est fait écrasé par un camion malien à Kaolack (Sénégal). L’incident a occasionné la mort de 4 personnes qui étaient dans le taxi. Une émeute a aussitôt éclaté en plein ville de Kaolack, où la population à majorité des jeunes surexcités ont pris en partie les camionneurs maliens en représailles à cet incident.

Une situation qui a provoqué la révolte des transporteurs maliens dans plusieurs localités, notamment à Kayes, à la frontière de Diboly et Mahina Mine. 

Ces représailles ont occasionné des dégâts importants chez les transporteurs sénégalais aussi. A Kati, la situation a été maitrisée grâce à l’implication des autorités, notamment du ministre des Transports et des Infrastructures, du leader de la jeunesse, Ben le Cerveau et Youssouf Traoré, président du Conseil malien des transporteurs (CMTR).

Malgré les appels à la retenue de part et d’autre, ces malheureux évènements ont suscité, hier lundi 16 août 2021, l’arrêt du trafic inter-Etat entre le Mali et le Sénégal. Les voyages en destination du Sénégal ont été tous annulés hier dans les différentes gares jusqu’au retour de l’accalmie. 

« J’ai été à la gare de Folona à Sogoninko, on nous a dit que les voyages ont été annulés pour demain (Ndlr : Aujourd’hui). Cette décision est en relation avec le saccage d’un bus malien et le vol des objets des voyageurs.  

Il faut noter que ces incidents ont occasionné d’énormes dégâts dont les autorités sont à pied-œuvre pour établir le bilan, a confié Youssouf Traoré, président du Conseil malien des transporteurs routiers.

Issa Diallo

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus