Mali-Online
Politique

Un faux document sur le bornage de l’AZAWAD : La CMA prise à son propre jeu

La ville de Kidal dans le nord du Mali est sous le contrôle des ex-rebelles (image d'illustration)

La Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) a démenti le mardi 2 février 2021 un communiqué qui lui est attribué sur les réseaux sociaux faisant état du bornage de ses frontières de l’Etat de l’Azawad. La CMA a été prise à son propre jeu de provocation. 

Habitués à publier des communiqués pour provoquer les autorités maliennes, les ex-rebelles se sont empressés de réagir cette fois-ci à la publication d’un faux document attribué à la Coordination des mouvements de l’Azawad.

« Le président de la CMA, vu la charte de la CMA, vu le règlement intérieur du comité directeur, vu la nécessité de service décide : le démarrage des travaux de bornage entre l’Etat de l’Azawad et de l’Etat du Mali afin d’éviter tous les conflits d’intérêt ; l’interdiction de toutes les opérations militaires sans l’accord préalable de l’Etat de l’Azawad et ses partenaires (Barkhane et Minusma) qui ont fourni des efforts pour notre indépendance », peut-on lire dans le faux document.

La réaction de la CMA n’a pas tardé après la publication de ce faux document. « Un document présenté comme étant une décision signée du président en exercice de la CMA et qui serait relative à une  histoire de bornage, circule sur les réseaux sociaux. Nous regrettons d’abord qu’il attire autant d’attentions de la part d’organisations et d’institutions sérieuses au cœur du processus de paix. Ce document (fakes news) à la simple vue d’œil n’a absolument rien d’authentique. Les ennemis du processus de paix, ne se lassent visiblement pas même lorsque l’opinion nationale commence majoritairement à se délivrer de la manipulation populiste et démagogique », affirme Attaye Ag Mohamed, membre du comité directeur de la CMA et membre du CSA.

Cette fois, les ex-rebelles de la CMA ont été pris à leur propre jeu : à savoir celui de la provocation.

La semaine dernière la CMA a annoncé la création d’une zone de défense et de sécurité dans le Gourma. Cette annonce a été considérée comme une provocation par beaucoup de Maliens.  

Source : L’Indicateur du Renouveau 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus