Mali-Online
Politique

URD : « Nul ne peut être candidat s’il n’est militant du Parti. »

Point presse des mouvements pour la libération du chef de Soumaila Cissé, lundi 29 juin 2020 au siège de l’URD. (image d'illustration)

Après avoir pris le soin de démentir l’information selon laquelle Boubou Cissé est le candidat du parti pour les élections présidentielles de 2022, l’URD met fin aux rumeurs en rassurant ses militants et sympathisants à travers un communiqué de son secrétariat général où il les appelle à la sérénité. 

Depuis le décès de son candidat déclaré, Soumaïla Cissé, le 25 décembre 2020, l’URD est resté sans candidat. Dans un tel contexte, c’est normal que la situation de vacuité à la tête du parti alimente des rumeurs, surtout dans cette ère de précampagne électorale. 

Bien que le parti n’ayant pas donné d’atermoiement à ses militants et sympathisants sur la désignation de leur nouveau représentant aux futures échéances électorales, il est quand même conscient que ceux-ci ne doivent pas rester dans une période de longue attente, déjà que la préparation de l’avant élection a été lancée suite à la publication du chronogramme électoral. Hormis ce point, le parti rappelle la place importante qu’occupe ses militants en son sein concernant sa vision politique. C’est ce que Daouda Touré, Secrétaire Général du Bureau Exécutif National (BEN) a souligné, « L’URD, conscient de ses responsabilités vis-à-vis de ses militants, sympathisants et du peuple malien a toujours compté sur chacune et chacun d’entre vous.  De cette même manière le parti continuera de vous placer au centre de tout processus devant engager son avenir. Rassurez-vous, notre parti, fort de sa crédibilité, de sa force, de son unité n’a jamais pris et ne prendra jamais une décision importante de la manière fantaisiste qu’on lui prête. Encore une fois restez sereins, vigilants et soudés. »

Le parti montre ostensiblement à travers les lignes précédentes qu’aucune décision importante ne peut être prise à l’insu de ses partisans notamment le choix de son candidat. Pour effacer complètement cette fausse information de l’esprit des maliens, l’URD a tenu à rappeler les dispositions statutaires et réglementaires de son parti. L’article 47 de son règlement intérieur précise, « Nul ne peut être candidat s’il n’est militant du Parti. » Concernant ses statuts, il est dit à l’article 51 que « la Conférence nationale investit, sur proposition du BEN, le Candidat(e) du parti à l’élection présidentielle ». Et au niveau du choix du candidat à l’élection présidentielle, le Bureau Exécutif National vérifie aussi la conformité des candidatures avec les dispositions légales et propose le candidat retenu à la Conférence nationale qui l’investit.

Au regard de toutes ces précisions l’URD informe ses partisans, de rester sereins, vigilants et soudés en ajoutant qu’il n’a pas encore fait un appel à candidatures, donc aucune candidature n’a été reçue à ce jour au niveau du secrétariat général. S’agissant des propagandes qui circulent, le parti précise que celles-ci n’engagent que leurs auteurs.

Mohamed FOFANA/Malionline 

Vous pourrez également être intéressés par

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Accepter Lire plus